Un jeune inventeur nigérien a mis au point un appareil de purification des fumées industrielles.


Le premier prototype de l’appareil, dénommé APFI Barelec (Appareil de Purification de Fumées industrielles), a été présenté à Niamey par son inventeur, Abdou Barmini, technicien supérieur en génie électrique.

Il l’a conçu sur fonds propres, après deux ans de travaux de recherche, basés essentiellement sur ses connaissances en électricité et en chimie.

L’appareil se fixe à l’orifice d’une sortie de cheminée, d’où il récupère la fumée nocive, la transporte dans son circuit intérieur, avant de la débarrasser des substances lourdes.

L’air qui en résulte est débarrassé à 80% de ses impuretés, puis rejeté dans l’atmosphère.

Pour Abdou Barmini, « le Niger n’est certes pas un gros pollueur, mais il partage l’atmosphère avec plusieurs gros pollueurs et l’AFPI Barelec est une solution aux nombreux défis posés par le changement climatique. »

Garba Boubacar, doctorant en physique de l’atmosphère et du climat, à l’universiteé de Niamey, a déclaré à SciDev.Net que « les particules en suspension dans l’air ne sont pas constituées que de gaz carbonique ; il y en a d’autres que son invention devra fixer, pour atteindre un taux de purification à 100%. »

Et c’est pour cela, ajoute-t-il, que ce prototype doit être perfectionné.

Déjà, l’inventeur a engagé des démarches en vue d’obtenir un brevet auprès de l’Agence Nationale de la Propriété Industrielle et de la Promotion de l’Innovation (AN2PI) et de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.