Un entrepreneur créé des pavés à partir de sacs en plastique pour créer des routes. Une bonne solution pour absorber une partie des 22’000 tonnes de déchets plastique par an.

Recycler les sacs en plastique pour en faire des routes ? Au Ghana, un entrepreneur s’est lancé ce défi. Mélangé à du sable, le plastique broyé est transformé en un pavé résistant et durable. De quoi recycler une partie des 380 millions de tonnes de déchets de plastique générés chaque année ?

Que faire de ces milliards de sacs en plastique qui envahissent la planète ? Il y a urgence, car d’ici à 2050, il y aura plus de déchets plastique dans nos océans que de poissons, assure le Forum économique mondial. Au Ghana, Nelson Boateng, un ingénieur réseau a mis au point une forme d’asphalte à partir de sacs plastique recyclés, qui sert ensuite à fabriquer des pavés pour les routes et les trottoirs.

Alors que son pays interdisait les sacs en plastique, l’ingénieur s’est mis en tête de créer une machine pour recycler les tonnes de déchets qui ont envahi son pays. Car « le Ghana produit 22 000 tonnes de déchets plastique par an et n’en recycle que 2 % », assure Nelson Boateng, lors d’une interview à l’antenne africaine de la BBC. Les 98 % restants se retrouvent par terre, sur les trottoirs, dans les rues, dans les champs etc.

En 2017, assemblant ferraille, fils électriques et moteurs, Nelson Boateng met au point un outil pour broyer le plastique et le recycler. Il fait ses premiers essais avec 2 000 kg de déchets plastique récupérés dans son quartier d’Ashaiman, dans le nord-est d’Accra, la capitale ghanéenne.

Les sacs plastique sont d’abord déchiquetés, puis mélangés et chauffés dans un gros tambour métallique avec du sable pour créer une sorte d’asphalte (80 % de plastique, 20 % de sable alors que l’asphalte traditionnel est composé majoritairement de sable). Versé dans des moules, le mélange se solidifie en un pavé.

7 Image 1024 1024 4933718

Le plastique en petits morceaux est mélangé au sable. (Photo : capture d’écran Tonem Multitech/YouTube)

7 Image 1024 1024 4933719

Chauffé, le mélange devient une sorte d’asphalte qui est ensuite moulé pour former des dalles.
(Photo : capture d’écran Tonem
Multitech/YouTube)

Une durée de vie de 500 ans
D’après l’ingénieur, les dalles obtenues à partir de ce nouveau matériau sont plus résistantes et plus solides que du ciment, ne pourrissent pas et ne nécessitent pas beaucoup de matière première. Ces pavés peuvent ensuite servir à construire des routes ou des trottoirs. Leur créateur assure qu’ils ont une durée de vie de 500 ans.

Économiquement, ces petits pavés recyclés sont intéressants. Ils sont vendus 1 dollar pièce, alors que les pavés classiques reviennent à 1,50 dollar l’unité.

 7 Image 1024 1024 4933720

À Accra, la capitale du Ghana, le ministère de l’Environnement a utilisé ces
pavés recyclés pour rénover les routes d’un quartier de la ville. (Photo :
Nelpast)

Désormais à la tête de son entreprise Nelplast, qui emploie directement et indirectement 230 personnes, Nelson Boateng veut faire la révolution du recyclage. Il espère que le pays atteindra les 50 % de déchets plastiques recyclés rapidement, garantissant ainsi des emplois pour les jeunes Ghanéens. Car avec son invention, tous les plastiques peuvent être recyclés, pas seulement les sacs plastique. L’ingénieur a reçu le soutien du ministère de l’Environnement qui a utilisé ses pavés dans un quartier de la capitale.

D’autres initiatives similaires ont vu le jour en Afrique. À Yaoundé, au Cameroun, un laboratoire réalise des pavés trois fois plus résistants que ceux en ciment à partir d’emballages et de bouteilles récupérés dans les poubelles de la capitale. La même technique de mélange de plastique broyé et de sable est utilisée au Burkina Faso, au Niger et au Mali pour fabriquer des pavés solides. Dans ces trois pays, des associations tentent aussi de développer la revalorisation des déchets plastiques en leur donnant une nouvelle vie : tabourets, tables basses, corbeilles… Des objets du quotidien costauds et qui durent longtemps.

Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.