Dans une étude publiée en novembre 2017, l’institut global de l’entreprenariat et du développement (GEDI Institute) classe le Botswana et l’Afrique du Sud comme les champions de l’entreprenariat dans une Afrique subsaharienne où des opportunités effectives côtoient aussi de grosses faiblesses structurelles.

La publication révèle que l’entreprenariat en Afrique subsaharienne peut compter sur le fait que ses entrepreneurs ont aujourd’hui une grande capacité à cibler les opportunités de leurs environnements en vue d’y créer des entreprises. Toutefois, ils doivent faire face au manque de capitaux, au défi des compétences et d’innovation nécessaires pour créer une entreprise, et d’autres insuffisances en rapport à l’éducation et à la capacité de prendre des risques.

Le rapport explique que face aux faiblesses identifiées, les pays de la région devraient faire du Botswana et de l’Afrique du Sud des exemples pour booster leurs environnements entrepreneurials. De plus, la GEDI note que faire sauter les barrières pourtant peu nombreuses qui entravent l’écosystème de l’entreprenariat en Afrique Subsaharienne pourraient produire une amélioration globale de l’entreprenariat et de l’économie dans son ensemble.

La GEDI Institute mesure les qualités et le dynamisme de l’écosystème de l’entreprenariat au niveau des nations et des régions du monde. Elle se présente comme la principale organisation effectuant des recherches avancées sur les connaissances en rapport aux relations entre l’entreprenariat, le développement économique et la prospérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.