Deux jeunes entrepreneurs agricoles sénégalais se sont distingués le jeudi 07 septembre à Abidjan,  Le premier se nomme Souleymane Agne fondateur de BAYSEDDO et lauréat du grand prix AgriHack, et le second s’appelle Maclik Birame fondateur de la startup AYWADJEUNE et  lauréat du prix SUGUBA.  Pitch AgriHack est une composante du programme AgriHack Talent du CTA.

Cette édition 2017 qui était régionale et qui couvrait toute l’Afrique de l’Ouest se divisait en trois volets:

  • une compétition destinée à des jeunes pousses (start-ups) technologiques ciblant le secteur agricole;
  • un atelier de formation intensive (boot camp) sur l’entrepreneuriat dans le secteur de l’e-agriculture (TIC pour l’agriculture)
  • l’accès à des subventions, du mentorat (incubation/accélération) ainsi que la possibilité de bénéficier d’investissements pour le développement des services commerciaux offerts.

L’objectif ultime est d’aider à développer les services commerciaux offerts par de jeunes start-ups e-agricoles et à accélérer l’adoption d’innovations en vue d’améliorer la productivité du secteur agro-alimentaire. L’édition 2017 était uniquement ouverte aux jeunes poussés (25 candidats) technologies (start-ups) des pays de l’Afrique de l’Ouest, avec des fondateurs avec au moins âgés d’au plus 35 ans. Elles devaient disposer de prototypes fonctionnels ou d’applications/de plates-formes TIC déjà en service. Les jeunes pousses gagnantes devraient bénéficier d’une subvention en espèce du CTA  pouvant aller jusqu’à 15 000 euros, en dehors d’autres possibilités offertes par les partenaires impliqués.

Une fierté pour le Sénégal, avec ces deux prix qui démontrent l’initiative croissante de la jeunesse à entreprendre de plus en plus dans l’agrobusiness. Deux distinctions qui succèdent la consécration de la sénégalaise Awa Caaba fondatrice de Soorétul et lauréate du grand prix pitch AgriHack de 2016.

Source: Senagriculture

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.