En Afrique, le dynamisme de l’agriculture est impulsé par l’Ethiopie et la Côte d’Ivoire. C’est ce que révèle le récent rapport publié par le groupe de conseil Havas Horizons.

Résultat d’un sondage d’opinion des 55 plus grandes institutions financières et bancaires implantées sur le continent, l’étude dresse un top 5 des champions du secteur agricole africain.

S’ils considèrent à 90% que l’agriculture africaine est prometteuse, 43% des interrogés voient la Côte d’Ivoire et l’Ethiopie comme mieux positionnés pour affronter les nombreux défis du secteur. Ceux-ci vont notamment des infrastructures, à l’accès au marché, en passant par le segment de la transformation et l’industrialisation.

La Côte d’Ivoire représente l’une des principales puissances agricoles du continent et joue un rôle clé dans l’approvisionnement de nombreuses matières premières agricoles.

Elle cumule au plan mondial le titre de premier producteur cacao et d’anacarde ainsi que celui de 7e fournisseur de caoutchouc naturel.

Avec la seconde plus grande population du continent, l’Ethiopie possède une agriculture qui contribue à 45% de son Produit intérieur brut (PIB). Il représente le 5e producteur mondial de café, le deuxième producteur africain de fleurs coupées et dispose d’une branche agroindustrielle très dynamique.

Dans ce dernier volet, il convient de souligner que le pays s’est notamment doté d’une politique qui promeut l’industrialisation orientée vers l’exportation, grâce à de nombreuses incitations fiscales et non fiscales.

Après ces deux nations, le Kenya se classe au second rang avec 38% des suffrages, renforçant ainsi la présence de l’Afrique de l’Est dans le haut du tableau. Il est suivi du Maroc qui recueille 23% d’opinions favorables. La quatrième place est partagée par le Nigéria et le Cameroun (20%), et le Sénégal vient en cinquième position (16%).

Le grand absent de ce top 5 reste l’Afrique du Sud. Bien que première économie du continent, la nation arc-en-ciel, poids lourd de l’agriculture en Afrique australe pointe au 6e rang, avec l’Egypte et le Ghana (13%).

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez