La Convention Chine-Afrique sur les entreprises, qui se tiendra du 8 au 12 juin 2019 à Shanghai, en Chine, est une occasion pour les entreprises africaines de commercer et d’établir des partenariats stratégiques avec des entreprises chinoises, de tirer parti de l’expérience des entreprises chinoises et de rechercher des opportunités d’investissement avec des investisseurs chinois et africains.
L’événement, qui en est à sa cinquième édition, est organisé par Reliconn (un cabinet de conseil basé à Shanghai), avec le soutien du comité d’organisation du Salon international des biens de consommation en Chine (CICGF), l’un des 4 plus grands foires de Chine.

Cet événement est organisé dans un contexte où nos entreprises africaines ont besoin d’outils, de technologies et de moyens financiers pour soutenir la croissance inclusive en Afrique et jouer leur rôle de moteur de cette croissance. C’est également dans ce contexte que les organisateurs nous ont expliqué les raisons de cette réunion: « Le secteur privé contribue actuellement à plus de 60% de la croissance du PIB de la Chine et génère plus de la moitié des recettes fiscales du pays », a déclaré Gao Yunlong, président de la Fédération nationale de l’industrie et du commerce. Malheureusement, le secteur privé est loin de jouer ce rôle pour les économies africaines. C’est pour aider les entreprises africaines à relever ce défi que cette réunion a été lancée « .

La convention en bref
L’événement se tiendra par le biais de réunions individuelles pré-programmées entre des entreprises africaines et leurs partenaires et investisseurs chinois. Il se déroulera sur cinq jours et comprendra également des visites d’entreprises, d’usines et du marchés de grossistes de Guangzhou, ainsi que partage d’expériences, sessions de formation, visite du salon des biens de consommation de Ningbo pour s’imprégner des derniers produits technologiques, d’une cérémonie d’ouverture et de nombreuses autres activités. Outre les entreprises africaines, les pays africains auront la possibilité de promouvoir leur potentiel économique par le biais de stands d’exposition destinés aux investisseurs et aux entreprises chinoises. La réunion marquera également la présence de dirigeants politiques chinois et africains pour encourager les entreprises africaines et chinoises dans leurs efforts de coopération.

Pourquoi participer?
Selon les organisateurs, participer à cet événement vous aidera à:
1. Rencontrez jusqu’à 20 partenaires commerciaux potentiels;
2. Établir des relations commerciales à long terme avec de potentiels partenaires ;
3. Tirer parti de l’expérience des PME chinoises et du transfert de technologie;
4. Trouvez des investisseurs potentiels et s’inspirer des formateurs chinois.
5- Développer son réseau professionnel en Chine et en Afrique.

 

Pour les détails sur les relations sino-africaines en matière de commerce et d’investissement, visitez le site Web

Pour la neuvième année consécutive, le Moyen Empire est le premier partenaire commercial de l’Afrique. Le volume des échanges entre la Chine et l’Afrique est en augmentation constante. Il a atteint 170 milliards de dollars en 2017 Selon le rapport McKinsey Africa publié en juin 2017, la Chine a importé de l’Afrique pour 75,26 milliards de dollars de produits, soit une augmentation de 32,8%. Dans le même temps, les investissements chinois en Afrique ont dépassé les 100 milliards de dollars, soit cent fois plus qu’en 2000.

La coopération entre la Chine et l’Afrique en matière de facilitation du commerce et de l’investissement est activement poursuivie dans divers domaines, montrant un paysage en plein essor. De l’énergie aux machines légères et lourdes, en passant par les aliments, les textiles et les produits manufacturés. Cette coopération a abouti à des résultats fructueux et à un avenir prometteur.

Pour plus d’informations sur l’événement, veuillez contacter:

Société Reliconn: info@reliconn.com ou
visitez le site internet: www.reliconn.com

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1