Le 02 janvier 2019, Isaac Munyakazi, le ministre d’Etat des Enseignements primaire et secondaire, a annoncé l’ouverture de la toute première école de programmation de logiciels du pays. Au cours d’un entretien accordé au journal rwandais The New Times, le ministre a indiqué qu’un premier groupe de soixante jeunes passionnés de technologie,  sélectionnés dans tout le pays,  commenceront  les cours cette année.

Les futurs apprenants sont ceux qui ont obtenu de bons résultats dans les matières STEM (Sciences, Technology, Engineering, Mathematics) lors des examens nationaux O’Level de l’année dernière.

L’établissement de formation spécialisée, hébergée à l’Ecole d’enseignement et de formation techniques et professionnels (EFTP) de Nyabihu, viendra renforcer les efforts du pays pour devenir un pôle technologique régional. Sa construction, achevée au début de l’année dernière, a coûté à l’Etat plus de 4 milliards de Francs rwandais (4 441 638 dollars US). Avec le temps, elle accueillera de plus en plus d’apprenants.

D’après Eugene Mutimura, le ministre de l‘Education, l’objectif de cette école est de « construire une économie basée sur la connaissance et d’encourager nos jeunes à acquérir les compétences recherchées nécessaires pour rivaliser au sommet d’un monde en constante évolution ». Il a ajouté qu’après leur formation de trois ans, « nous mettrons les apprenants formés en contact avec les industries respectives et certaines des plus grandes entreprises technologiques locales et internationales pour une croissance future ».

« Au cours de ces trois années, les étudiants seront également envoyés à l’étranger pour suivre une formation de six mois dans certains des plus grands collèges informatiques et entreprises de pointe du secteur de la technologie, en partageant leurs connaissances et leur expérience avec leurs pairs et les experts », a souligné Eugène Mutimura.

Pour le ministre de l‘Education, « nous pensons que cette école de codage favorisera l’excellence dans notre secteur des TIC et réduira les dépenses publiques liées à la dépendance des entreprises étrangères pour nous fournir des solutions technologiques ».

Agence Ecofin

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

77 Partages
Partagez77
Tweetez
Partagez