Quatre ambassadeurs Gabonais porteurs de projets innovants, prenant en compte le respect de l’environnement et la promotion du développement durable, sont en lice pour l’édition 2015 de la Company of the Year Afrique (COY 2015).

Du 2 au 4 décembre 2015, le Gabon abritera, pour la première fois, la Company of the year JA Africa 2015. Cet événement mettra en compétition des jeunes entrepreneurs de 13 pays du continent. Et pour permettre au «vert jaune bleu» de triompher, quatre équipes sont embarquées dans cette aventure, avec comme projets le recyclage du papier brouillon, la fabrication d’un balai multifonction, le barbecue démontable et la valorisation de l’Odika à travers son packaging.

Il s’agira, à l’issue d’un exposé de quatre minutes, suivi d’une phase questions-réponses, de convaincre le jury sur les capacités des projets et des différentes entreprises à satisfaire aux critères tels que l’innovation, le leadership, la résolution d’un problème spécifique et l’esprit d’équipe. Pour cette édition, quatre prix récompenseront la meilleure entreprise de l’année.

LES QUATRE EQUIPES GABONAISES ET LEURS PROJETS

Le recyclage de papier brouillon porté par l’entreprise «Assewuntk», qui signifie en langue Fang, recyclage, vise à donner une seconde vie au papier. «L’idée naît d’un constat qui est celui des tas de déchets papiers dans nos établissements primaires, et pour remédier à cela, nous avons décidé de recycler ces papiers, de les transformer en un produit nouveau et écologique pour la communauté, entre autres, des masques, des bracelets, de sac à vin, sac pour emballage cadeaux, des crayons. Par un mécanisme que nous avons installé dans un établissement de la place, nous procédons au tri des papiers que nous n’utilisons plus, ou des papiers brouillons que nous jetons», a expliqué Jean Bernard Junior Moussavou, selon qui celui qui recycle le papier est un magicien et le papier sa baguette magique parce qu’il peut réaliser de nombreux produits.

Le balai multifonction de la mini entreprise «Innova Africa» gérée par les lycéens du Cours secondaire Ambouroué. Construit à base de produits recyclés tels que les jean’s, tee-shirt, babouche …, cet outil est destiné à simplifier la vie dans les ménages. «Nous avons mis au point un balai dénomme debrocyclear, qui est un produit qui relit trois éléments en un, car il est composé, d’un réservoir, d’un ballai et d’une serpillière, il est manuel. Vous savez prendre la serpillière, de l’eau et du balai prend beaucoup de temps. De surcroit, nous sommes exposés à des produits corrosifs à chaque fois qu’il faut essorer la serpillière ce qui détruit l’épiderme des mains. C’est notre manière à nous de participer à la protection de l’environnement», a indiqué le responsable des ressources humaines de la structure, Wilfried Moro.

Packaging de l’Odika par l’entreprise «Terroir G», afin de mieux valoriser ce produit culinaire gabonais et facilité son exportation. «L’odika est un produit connu de tous les Gabonais et de certains Africains. On retrouve ce produit dans la sous-région. Il a été découvert pour la première fois au Gabon en 1835 par des explorateurs. En offrant à notre produit le packaging, nous cherchons à promouvoir cet aliment, mais également offrir à notre clientèle la possibilité de manger sain, car l’odika habituellement acheté en boule est exposé à tous types de microbes», estime le responsable des opérations et des achats deTerroir G, Mombo Aubin.

Barbecue démontable issue de Meti HD du lycée technique national Omar Bongo. Selon les responsables du projet, il répond à des normes un peu plus adaptées aux besoins actuels. «Il s’agit d’un barbecue moderne en ce sens qu’il est mobile, démontable et déplaçable facilement avec roues. Il est créé à base de la tôle  plane de 2 millimètres pour qu’il soit moins lourd et facilement aménageable. De par ses qualités, notre barbecue, peut être rangé dans un coin de la maison sans trop occuper l’espace, mais peut également être transporté à bord d’un véhicule sans gêner», a précisé Thérence, Tsatsabi.

Si vous croyez en leur jeunesse, leur imagination et leur capacité à apporter un changement dans votre vie, soutenez les sur www.sorsca241.com, pour faire triompher le Gabon du 2 au 4 décembre prochain.

source: http://gabonreview.com/blog/entrepreneuriat-la-jeunesse-gabonaise-au-company-of-the-year-afrique/

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez