Geneviève Exchange, une Fintech américaine spécialisée dans le capital-risque, va mobiliser 2 millions $ pour financer 150 Très petites entreprises (TPE) et Petites et moyennes entreprises (PME) à fort potentiel en Côte d’Ivoire.

Une campagne de d’identification de bénéficiaires sera organisée avec le concours de partenaires locaux.

Les sélections se feront dans divers secteurs d’activités qui bénéficieront de financements grâce à la plateforme Geneviève Exchange qui est en réalité une crypto bourse utilisant la technologie Blockchain. « Des jetons (actifs numériques) pourront être échangeables sur la plateforme Geneviève en une fraction de secondes. Il sera possible d’échanger des bitcoins ou n’importe qu’elle autre cryptomonnaie contre l’action d’une PME ivoirienne à financer » a indiqué Fabien Dureuil (photo), DG de Geneviève Exchange. Il est aussi prévu de dispenser des formations en matière fiscale, juridique et comptable.

L’arrivée des services de cryptomonnaie pose un ensemble de défis qui ne sont pas toujours clairement adressés par les régulateurs du système monétaire. Dans certains pays, notamment d’Afrique de l’est, les responsables de banques centrales se sont donnés un certain temps.

La position de la BCEAO ou du Conseil Régional de l’Epargne et des Marchés Financiers n’est pas claire non plus. Il existe un ensemble de règles qui gouvernement la création de la monnaie électronique, mais elles visent surtout des applications dans le cadre des opérations financières via la téléphonie.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

10 Partages
Partagez10
Tweetez
Partagez
+1