Marie Konaté concurrence Danone et Nestlé sur l’alimentaire

Boubacar Diallo

Marie Konaté, l’entrepreneure qui concurrence Danone et Nestlé sur le marché alimentaire pour bébés

Les bébés et les jeunes enfants dans votre pays mangent des céréales pour bébés importés ou ceux qui sont cultivés et produits localement ? Si ce sont des produits importés, vous êtes-vous demandé pourquoi ?

L’Afrique est le continent qui a la seconde croissance la plus rapide sur Terre, en termes de naissance, avec une population qui a doublé d’un milliard d’habitants dans les 27 dernières années. D’après les prévisions, sa population pourrait encore doubler d’ici 2050.

Rappelez-vous, une croissance élevée signifie de nombreuses opportunités. Les jeunes constituent un important marché émergent au sein des marchés émergents ! Pensez-y.

Le surnom de Marie Diongoye Konaté est « L’insubmersible. »

Né au Mali, cette lionne d’Afrique de l’Ouest a créé son entreprise spécialisée dans les céréales Protein KISSEE-La (PKL), en 1995 avec seulement 600 euros de capital. La société génère des millions de dollars.

Souhaitant créer une bouillie infantile nutritive afin que les parents puissent nourrir leurs enfants rapidement et à moindre coût, Konaté a d’abord acheté une machine de fraisage usée, puis loué un stand dans un marché à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire.

Elle a utilisé son propre argent pour créer sa petite entreprise spécialisée dans la transformation d’aliments, qui est devenu connu comme un «miracle africain», parce que les grandes banques ne souhaiteraient pas accorder des prêts aux nouvelles petites entreprises comme la sienne, et elle voulait montrer que c’était possible.

Son objectif – mettre en place une entreprise locale en utilisant des produits agricoles locaux, produire des aliments hautement nutritifs pour les nourrissons, abordable pour les plus pauvres des pauvres.

Comment a-t-elle commencé ?

Tout d’abord, elle se pose la question – « pourquoi les parents africains doivent nourrir leurs nourrissons avec céréales pour bébés importés alors que les ingrédients sont produits localement ? »

Formée comme ingénieur-architecte en Suisse, Konaté a identifié un besoin et une occasion de fournir du cru local (non importée!). Des réponses à des problèmes généralisés de malnutrition infantile. Quand elle a vécu au Brésil dans les années 1980, elle a observé comment les Brésiliens transformaient certains de leurs produits agricoles nutritifs comme le soja et le maïs en produits finis.

En Afrique, c’était l’opposé :

___ « Nous exportons ce que nous produisons et importons ce que nous mangeons! » s’exclame-t-elle.

Konaté a fait face à plusieurs défis au cours des 20 dernières années – d’énormes concurrents internationaux, une crise post-électorale, des turbulences économiques, entre autres.

Une des plus grandes crises fut quand PKL 10 ans plus tôt, eut des déchets toxiques déversés par un navire, tout près de son usine d’aliments pour bébé. C’est peut-être la raison pour laquelle on  appelle Konaté l’insubmersible !

Elle déclare que sa meilleure arme est le message de lutte contre la corruption affiché sur tous les murs de PKL « l’éthique. »

___ « Refuser d’être corrompu. C’est le meilleur investissement que vous ferez ! « 

Traduit par AfrikaTech

Texte original de Strive Masiyiwa https://www.facebook.com/496453373762496/photos/a.500176003390233.1073741828.496453373762496/889947921079704/?type=1

[frontpage_news widget="12479" name="ARTICLES SIMILAIRES"]

Cliquez ici pour embaucher des freelances en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez