Lors de notre dernier point sur le fonds Partech Africa : une année très active, en janvier 2019, nous annoncions le closing final à €125M ($143M), l’ouverture d’un bureau à Nairobi et trois (3) investissements réalisés en 2018.

Lors de notre dernier point sur le fonds Partech Africa, en janvier 2019, nous annoncions le closing final à €125M ($143M), l’ouverture d’un bureau à Nairobi et trois (3) investissements réalisés en 2018.

 

Presque un an après le closing, voici où nous en sommes :

  • 8 nouvelles transactions dont 6 additions au portefeuille, soit un total de 9 entreprises financées ;
  • La moitié de ces transactions sont comprises entre $3M et $7M ;
  • Nos startups sont basées dans 6 pays et sont actives dans les services financiers, le commerce informel et la distribution, le support client, la logistique, l’éducation et la santé.

 

Dakar-Paris-Berlin-San Francisco, 10 décembre 2019

 

En janvier 2019, le fonds Partech Africa annonçait un closing final à €125M ($143M) et ouvrait son bureau en Afrique de l’Est. Nous avions réalisé 3 investissements en 2018 tout en levant le fonds et nous étions prêts à accélérer le rythme.

 

Un portefeuille en croissance rapide…

Nous terminons cette année 2019 avec 8 transactions réalisées, 6 nouveaux investissements et 2 re-investissements. Nous avons aussi déployé selon nos objectifs en Séries A & B principalement, avec la moitié de nos tickets variant entre $3M et $7M. Nous nous sommes aussi intéressés au late seed avec deux startups, ayant été impressionnés par la qualité des fondateurs et leurs premiers résultats.

 

Au total, nous avons accueilli six (6) nouvelles équipes exceptionnelles dans la grande famille Partech. Les neuf (9) entreprises que nous avons désormais en portefeuille proviennent de six (6) pays d’Afrique et elles ont déjà un impact significatif dans leurs secteurs respectifs : plus de cent mille (100.000+) marchands servis, quatre milliards de dollars ($4B+) de transactions financières par an, 20M+ d’utilisateurs finaux, etc.

 

… qui s’imposent déjà comme leaders de leur secteur

Alors que la plupart des nouvelles entreprises du portefeuille ont choisi de ne pas annoncer leur levée de fonds, celles qui sont sorties du bois représentent bien l’ensemble du portefeuille. Intéressons-nous à quelque unes.

 

Kudi a annoncé en avril 2019 une levée de $5M mené par Partech. Ce leader du paiement numérique et de la collecte d’argent au Nigéria a maintenu depuis un rythme soutenu : en moins d’un an, Kudi a multiplié son réseau et ses revenus par cinq (5x) tout en maintenant un niveau élevé d’efficacité du capital.

 

Yoco est la fintech leader sud-africaine qui fournit des outils et services pour aider les entrepreneurs à lancer, exploiter et faire croître leurs entreprises. En septembre, l’entreprise a lancé Yoco Go, le lecteur de carte de crédit le plus abordable du marché. Depuis, le nombre de nouveaux marchands accélère à un rythme sans précédent, on en compte plus de 64 000 dans toute l’Afrique du Sud : Yoco est en bonne voie pour doubler sa base de clients pour cette année.

 

Au Nigeria, TradeDepot est une plateforme B2B de commerce mobile qui met en relation directe les marchands informels avec les marques FMCG afin d’optimiser la chaîne logistique et fluidifier les commandes et les livraisons. La startup a atteint les 30 000 marchands actifs juste au Nigeria avec un total brut de volume de marchandises et une croissance des revenus ayant été multipliés par quatre (4x) sur cette année.

 

“Ces entreprises ont validé notre stratégie d’investissement : des équipes exceptionnelles avec un business model validé, adressant des opportunités économiques fondamentales pour devenir les prochains champions africains. Nous continuerons à cibler l’inclusion financière, les services clients en ligne et mobiles, ainsi que la mobilité, les services de logistique et la digitalisation de l’économie informelle”, explique Tidjane Dème, General Partner de Partech Africa.

 

Un écosystème en croissance sur tous les segments

Comme précisé dans nos rapports annuels ces dernières années, il s’agit d’un écosystème en croissance rapide. “Même avec six nouveaux investissements cette année, et deux ré-investissements, nous avons dû être extrêmement sélectifs : nous avons échangé avec plus de 600 startups en recherche de fonds, dont beaucoup sont de très belles entreprises dirigées par des équipes talentueuses. Cela démontre que cette croissance rapide de l’investissement tech en Afrique repose sur des fondamentaux solides” développe Cyril Collon, General Partner de Partech Africa. Nous donnerons plus d’informations sur notre analyse de l’écosystème dans le prochain rapport de Partech Africa sur le financement des startups africaines en 2019. Restez à l’écoute.

***

A propos de Partech :

Partech est un investisseur majeur au service des entreprises innovantes depuis ses bureaux de San Francisco, Paris, Berlin et Dakar. Ses équipes dédiées apportent du capital, de l’expérience opérationnelle et un soutien stratégique aux entrepreneurs à tous les stades de leur développement (amorçage, venture et growth) avec une capacité d’investissement de plus d’un milliard d’euros. Les tickets investis vont de €200K à €50M et couvrent une large gamme de technologies, produits et services pour les entreprises et les particuliers (logiciel, marques online, services, hardware, deep tech…). Les sociétés soutenues par Partech ont réalisé plus de 20 introductions en bourse et plus de 50 cessions stratégiques à plus de 100M$.

Portefeuille actuel : https://partechpartners.com/companies/

Lire aussi : https://www.afrikatech.com/fr/economie/investissement-partech-africa-leve-125-millions-deuros-pour-les-jeunes-pousses-africaines/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

7 Partages
Partagez7
Tweetez
Partagez