La Candel Company Ltd, leader nigérian des intrants agricole, a annoncé qu’elle était sur le point de débuter ses exportations en direction du Ghana, puis de l’Afrique du l’Ouest. Le président du groupe Candel, Charles Anudu, a révélé cette information au cours d’une visite d’évaluation d’une des usines de la compagnie par l’agence de protection de l’environnement du Ghana (EPA).

Durant cette étape préalable à l’obtention de l’autorisation d’exporter vers le marché ghanéen, M. Anudu a indiqué que l’exportation de produits phytosanitaires et d’engrais foliaire vers le Ghana marquait le début d’une nouvelle ère pour son entreprise. «En tant que compagnie nous sommes présents au Ghana depuis environ 15 ans et nous commercialisions sur ce marché des produits fabriqués en Europe et en Asie. Mais à présent nous voulons exporter nos produits  made-in-Nigeria qui ont été fabriqués en tenant compte des spécificités rencontrées par l’agriculteur ouest-africain.» a-t-il affirmé.

De son côté, SamAdu-Kumi qui dirige le département en charge du contrôle et de la gestion des produits chimiques à l’EPA a applaudi cette initiative. «La plupart des produits agrochimiques qui entrent dans nos pays sont en dessous des standards. Dans notre sous-région, nous n’avons qu’une seule usine. Aussi l’usine de Candel et les standards qu’elle respecte constituent-ils une évolution heureuse qui aidera à améliorer l’économie nigériane et dont l’impact rejaillira sur les autres pays ouest-africains» a-t-il dit.

Les dirigeants de la Candel Company Ltd ont souligné le fait que leur expansion ne s’arrêterait pas qu’au Ghana mais viserait bientôt les autres pays de la sous-région.

Lu sur http://www.agenceecofin.com/industrie/2908-31830-une-entreprise-agrochimique-nigeriane-exportera-sous-peu-sa-production-en-afrique-de-l-ouest

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché