L’assureur Axa a annoncé lundi qu’il allait prendre 8 % du capital d’Africa Internet Group (AIG), propriétaire de sites Internet présents dans vingt-trois pays africains, dont il deviendra le fournisseur exclusif de produits et services financiers d’assurance.

Dans le cadre de cette transaction, dont la conclusion est prévue au premier trimestre 2016, Axa investira également 75 millions d’euros dans le groupe Africa Internet Group, est-il indiqué dans un communiqué conjoint.

Outre le site d’e-commerce Jumia, principale filiale d’AIG présente dans onze pays africains, Axa fournira exclusivement en produits d’assurances toutes les plates-formes en ligne et mobiles du poids lourd africain. Parmi lesquelles se distinguent Kaymu (shopping en ligne), Hellofood (livraison de nourriture), Jovago (réservation de séjours touristiques), Lamudi, Everjobs et Carmudi (services de petites annonces respectivement immobilières, d’emploi et de véhicules).

Axa devient ainsi co-actionnaire d’AIG aux côtés du géant des télécommunications sud-africain MTN, présent dans vingt-et-un pays d’Afrique et du Moyen-Orient, du groupe allemand Rocket Internet, spécialiste de l’adaptation de sites Internet à succès hors de leurs pays d’origine, et du groupe luxembourgeois de télécoms et médias Millicom, qui compte plus de 60 millions de clients principalement en Amérique latine et en Afrique.

« Selon nous, les entreprises connectées et les plates-formes de e-commerce vont se développer rapidement en Afrique en raison de l’émergence de la classe moyenne, soutenue par la croissance des taux de pénétration d’internet et du mobile », estiment Sacha Poignonnec et Jérémy Hodara, fondateurs et co-PDG de Jumia et d’Africa Internet Group, cités dans le communiqué.

Ce partenariat « permettra d’accélérer sensiblement notre développement en ayant accès à (la) base de clientèle (d’AIG) ainsi qu’à leur technologie innovante dans le domaine du e-commerce », a souligné pour sa part Denis Duverne, directeur général délégué d’Axa.

Jumia « a augmenté son volume de transactions (GMV) de 265 % au cours des neuf premiers mois de 2015 pour atteindre 206 millions d’euros », est-il mentionné dans le communiqué.

En 2014, le groupe Axa a dégagé un bénéfice net de 5,1 milliards d’euros. Au 31 décembre 2014, ses actifs sous gestion s’élevaient à 1 277 milliards d’euros.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/02/08/axa-devient-fournisseur-exclusif-des-sites-internet-d-africa-internet-group_4861319_3212.html#swGQIFkFuM6ij6OR.99

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.