La société Afrostream étend son service de Vidéo à la demande dans 24 pays africains

Boubacar Diallo

(Agence Ecofin) – Voici la plus grande expansion internationale de la société Afrostream qui propose la Vidéo à la demande (Vod) en direction de l’Afrique et de la diaspora africaine. La société annonce l’extension du service dans 24 pays d’Afrique francophone. C’est le plus grand mouvement en dehors de l’Europe. Afrostream est présent notamment en France, en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, ainsi que les départements et les territoires français d’outre-mer (Dom-Tom).

Le service Vod d’Afrostream sera disponible à partir de 500 FCfa (0,75 €) par jour. Un abonnement mensuel est également prévu. Pour un début, le paiement se fera via la carte de crédit bancaire, bien que celle-ci soit peu vulgarisée dans les pays africains ciblés. Toutefois, Tonjé Bakang, co-fondateur d’Afrostream, annonce prochainement le paiement par Orange Money, ainsi que d’autres systèmes de paiements mobiles. Les africains de la diaspora peuvent aussi payer pour leurs proches sur le continent.

Tonjé Bakang ajoute que les pays africains ciblés auront accès à 95% de l’offre d’Afrostream. Son service propose des films et des contenus audiovisuels africains, afro-américains, afro-caribéens et français. Afrostream a des accords avec des éditeurs de contenus internationaux tels que Disney, Warner Bros, Lionsgate et Viacom ; en plus des partenariats avec des producteurs locaux africains tels la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti). Le service est disponible en Côte d’Ivoire depuis juin 2016. Afrostream annonce son investissement dans la production, notamment de 2 séries au Nigéria. La société négocie également des partenariats de coproduction.

Au-delà des pays francophones, Afrostream a, dans sa ligne de mire, l’Afrique anglophone. « Notre objectif pour les 5 prochaines années est d’augmenter les abonnés en Afrique. Il s’agit d’un marché en croissance : il existe un énorme potentiel en Afrique de l’Ouest et du Centre, sur les marchés francophones et anglophones », a déclaré M. Bakang, avant de poursuivre : « je sais ce que la demande se trouve en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, mais en termes d’opportunités, je pense que l’Afrique est l’endroit où nous devons mettre toute notre énergie. »

Pour faciliter l’accès à son service sur le continent africain, Afrostream entend s’associer à des sociétés de télécommunications à propos des coûts et de la qualité de la connexion. Tonjé Bakang compte sur Orange, qui est l’un de ses actionnaires. Afrostream, et va s’appuyer sur la qualité de l’Internet pour offrir en direct le flux des chaînes de télévision. C’est déjà le cas avec la chaîne américaine BET. Les pourparlers sont en cours avec 5 autres chaînes Tv.

[frontpage_news widget="12479" name="ARTICLES SIMILAIRES"]

Cliquez ici pour embaucher des freelances en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez