AfrikaTech a interviewé Nana Agyeman-Prempeh, CEO d’Asoriba un logiciel de gestion d’église lors de l’évènement « SeedStarsWorld 2016 ».

Quel est votre parcours et d’où vous est venue l’idée de votre start-up ?

J’ai obtenu un baccalauréat en génie agricole à l’Université au Ghana et lorsque j’ai obtenu mon master en génie agricole j’ai participé à un programme formation de 2 ans en entreprenariat et développement de software assorrti d’un stage au sein de la Meltwater Entrepreneurial School of Technology aider à construire une bonne entreprise connue mondialement. J’y ai rencontré mes associés avec qui j’ai fondé « Asoriba »

Quelle est la mission de votre start-up ?

Comme nous le décrivons sur notre site internet (www.asoriba.com), notre but est de faciliter l’administration et la communication des églises grace en utilisant les outils technologiques actuels, mais pour nous il s’agit d’engager note communauté chrétienne au Ghana en premier lieu mais aussi à l’étranger afin de répandre le message de Dieu un maximum tout en amélioration l’administration des églises ce qui est notre but en tant qu’entreprise.

Quels services apporte votre logiciel de gestion d’église ?

  1. Une amélioration du management via une application (« Church management software ») qui permet d’enregistrer les membres de la communauté pour affirmer leur engagement auprès de leur église
  2. La possibilité d’etre en contact avec ses fidèles en permanence via une application (« Seamless communication »)avec laquelle les fidèles peuvent envoyer des prières à leur pasteur, reçevoir des informations par rapport au culte,etc.
  3. La possibilité de faire des dons à son église ou pour une cause via internet et l’application (« Simple and convenient online giving »)

En quoi est-ce que votre participation au concours « SeedStar World » peut vous etre utile ?

Le but des organisateurs du concours est de dénicher des jeunes entreprises issues de pays émergeants du monde entier afin de les mettre sous le feux des projecteurs pour les aider à se développer, ce n’est pas une chose facile car il faut voyager à travers le monde et investir du temps et de l’argent mais cela en vaut la peine car lorsqu’une entreprise réussi à les convaincre et à entrer en bourse tous ces sacrifices paieront.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1