AfrikaTech est allé rencontrer Modou NS Njie, un jeune entrepreneur gambien, fondateur de Farm Fresh, un magasin d’alimentation en ligne et un service de livraison en ligne n ° 1 en Gambie, axés sur la promotion des produits locaux. L’entrepreneur a récemment remporté le concours Seedstars pour la Gambie, où il a présenté son projet intitulé Money Farm.

Présentez-vous et votre parcours

Modou NS Njie est un expert des TIC avec plus de 20 ans d’expérience en tant que responsable informatique du PNUD, de Deloitte et de deux grandes banques gambiennes. Cependant, au cours des cinq dernières années, Modou s’est transformé en entrepreneur social en créant Farm Fresh, le n ° 1 des magasins d’alimentation en ligne et des services de livraison en ligne en Gambie, avec pour objectif principal la promotion des produits locaux et la sécurisation des revenus des agriculteurs et des entreprises de transformation des produits alimentaires. . Farm Fresh a permis aux Gambiens de la diaspora de commander facilement des aliments frais et sains pour leur famille chez eux, ce qui lui a valu une nomination dans le cadre du dîner de gala des affaires de la Chambre de commerce de Gambie dans la catégorie «Entreprises émergentes en Gambie» en 2015. Plans de croissance actuels comprennent une expansion régionale en Sierra Leone, au Sénégal et au Nigéria, ainsi qu’un système de franchise permettant aux expatriés de devenir actionnaires.

Il a récemment remporté le concours SEEDSTARS Start Up en Gambie, où il a présenté son projet au nom de sa nouvelle société appelée Money Farm. Modou est également un entrepreneur Tony Elumelu, EMPRETECO et maintenant Seedstars ALum. Il a remporté le prix du public au nom de son entreprise Farm Fresh au concours mondial Future Agro Challenge organisé en Afrique du Sud l’année dernière. Il est également propriétaire de sa première entreprise, une société d’informatique connue sous le nom de N-Web Plus, active depuis 2003.

Comment avez-vous eu l’idée de démarrer votre entreprise?

R: J’étais frustré par le fait que l’accès au financement constituait une pierre d’achoppement majeure pour la plupart des agropreneurs, en particulier les agriculteurs gambiens. Les agriculteurs avaient souvent la terre mais manquaient de fonds pour les aider à développer leur activité. J’ai également remarqué que les prêteurs traditionnels, tels que les banques et les IMF, appliquaient des taux d’intérêt exorbitants aux prêts et disposaient parfois de tant de lourdeurs administratives et de lourdeur bureaucratique qui désavantageait souvent les agriculteurs. J’ai donc été inspiré pour créer un modèle commercial qui aiderait les agriculteurs sans toutes les formalités administratives et les bureaucraties.

Pouvez-vous présenter votre équipe?

Je suis le fondateur et le directeur général, M. Ebrima Sawaneh, responsable des finances, M. Ebrima LK Njie, notre analyste des risques, Mme Fatoumata Jallow-Njie, responsable des opérations. Plus de détails ici https://www.moneyfarm.farm/about-moneyfarm/

Quel est le problème résolu par Money Farm?

Money Farm résout le problème du manque d’accès au financement pour les agriculteurs.

Quel est votre business model?

Notre modèle commercial consiste à rapprocher ou à mettre en relation les agropreneurs et les investisseurs, en particulier ceux de la diaspora, afin de les aider à développer leur activité. Il existe un modèle de partage des bénéfices dans lequel 60% des revenus reviennent à l’agriculteur, 30% à l’investisseur et 10% des séjours. avec Money Farm. Il y a également des visites trimestrielles sur les sites et des rapports sur les progrès.
Quelles sont les prochaines étapes? Nous nous dirigeons maintenant vers les Seedstars à Lausanne où nous participerons à la compétition mondiale. Nous espérons également lever davantage de fonds d’investissement pour la société elle-même et pour les agropreneurs au cours des 6 prochains mois. Nous avons déjà amassé 22 000 $ et espérons doubler ce montant d’ici six mois.

De quoi avez-vous besoin et comment Seedstars / AfrikaTech peut-il vous aider?

Nous avons besoin d’un accès aux investisseurs mondiaux susceptibles d’être intéressés à devenir actionnaires. Nous devons également améliorer notre plate-forme existante en utilisant les dernières technologies.

Quels sont les contacts de la startup? Site Web, e-mail, Mobile / WhatsApp, liens vers des réseaux sociaux?

www.moneyfarm.farm
Tel: Whatsapp +2203663800
Skype: nwebplus
Facebook: www.facebook.com/moneyfarmafrica
Twitter: www.twitter.com/moneyfarm3

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

95 Partages
Partagez95
Tweetez
Partagez