La révolution numérique associée à l’apparition d’un canal de vente inédit (Internet) a favorisé le lancement de nouvelles entreprises sur les nouveaux métiers. Qu’ils agissent d’anciens cadres d’entreprise ou de jeunes fraîchement sortis de l’université, ces individus ont fait le choix de devenir entrepreneurs. Maintenant, sur le continent africain, la création d’entreprise devient plus simple et plus simple, permettant de créer un capital, aussi minime soit-il, de créer sa société et de se nommer entrepreneur et chef d’entreprise.

Etre entrepreneur: est-ce vraiment un métier?

Avant de tenter de définir ce qu’est le métier d’entrepreneur, il est judicieux s’interroger sur le concept de métier. Celui-ci se rapporte à une activité effectuée par un individu dans un domaine professionnel particulier, et ce, dans l’optique de gagner de l’argent. Il est essentiel de prendre en compte la donnée de rémunération lorsque la question de l’entrepreneuriat est abordée.

 

Dans le cadre de cette définition, être entrepreneur est donc un vrai métier. Toutefois, il est vrai que les entrepreneurs, au moment de la création de leur entreprise, peuvent être amenés à faire du «bénévolat». L’entrepreneur peut être défini de la sorte: il s’agit d’une personne qui fait le sacrifice de elle-même au profit de sa vision.

 

En effet, la vision constitue l’essence de l’entrepreneuriat. Sans cette vision, il est impossible de lancer dans la création d’une entreprise. L’entrepreneur se doit de connaître sa société, d’élaborer une stratégie de développement. Il doit avoir recours à la vision en s’appuyant sur ses collaborateurs.

L’entrepreneur? Une personne multitâche par excellence

Un entrepreneur est son propre patron. S’il s’agit d’une entreprise à taille humaine, l’entrepreneur possède plusieurs casquettes: commerciale, développeur, comptable, gestionnaire.

 

L’entrepreneur doit être polyvalent. Néanmoins, à force d’être polyvalent il s’expose au risque de perdre ses compétences principales. Par contre, il est vrai que l’entrepreneuriat permet d’acquérir des compétences, bien souvent, inattendues.

Le paradoxe entre un métier traditionnel et celui d’entrepreneur? Il est demandé aux salariés d’une société d’être excellent dans un domaine bien particulier. À contrario, le métier d’entrepreneur sous-entend, à tort, il faut être compétent dans tous les domaines.

 

Malheureusement, les entrepreneurs ne sont pas infaillibles. Il est essentiel que soient entourés de collaborateurs compétents.

Quels sont les prérequis pour devenir entrepreneur?

Devenir entrepreneur avec les efforts. Néanmoins, il est nécessaire de posséder certaines qualités telles que le charisme, le leadership, etc.

 

Les réussites les plus impressionnantes impliquent de jeunes entrepreneurs tels que Rapelang Rabana, fondatrice de Yeigo Communications ou encore Verone Mankou, fondateur de VMK. Leur force ? La prise de risque.

 

Devenir entrepreneur ne nécessite aucun prérequis si ce n’est être pugnace et « inconscient ». Entreprendre ? Il s’agit d’un engagement personnel et permanent pour atteindre des objectifs que de nombreuses personnes ne comprennent pas forcément. L’entrepreneur a une vision qu’il souhaite imposer, il doit accepter les échecs mais surtout se relever pour continuer à avancer.

 

Devenir entrepreneur est une véritable vocation. Avant de se lancer, il est important de savoir qu’une entreprise ne peut en aucun cas se transformer en succès sans implication personnelle en permanence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.