Pour Clément Uwajeneza, l’administration rwandaise ne fait qu’anticiper la révolution numérique pour ne pas avoir à la subirdans les dix prochaines années. Avec sa société RwandaOnline, il a été mandaté en 2014 par le gouvernement dirigé par Paul Kagamé pour digitaliser la totalité des services publics de l’Etat en créant Irembo. Un service de e-gouvernement pouvantréduire l’écart entre les 11,8 millions de citoyens rwandais et l’administration, en quelques clics.

« Dans la langue kinyarwanda, Irembo signifie porte ou portail, assure Clément Uwajeneza. Nous avons rendu possible un accès direct et permanent entre les citoyens rwandais et toutes les administrations locales et nationales. Les Rwandais peuvent, par exemple, renouveler leur passeport, demander une nouvelle carte d’identité, obtenir une copie de leur casier judiciaire, d’un certificat de mariage… La croissance est exponentielle : près de 2 000 Rwandais ont consulté leurs documents en ligne la semaine dernière. Ils étaient moins d’une trentaine il y a trois mois. »

D’autres services comme le transfert de titres de propriété sont également proposés, en utilisant simplement un téléphone mobile. Le paiement des frais de gestion liés à l’utilisation de la plate-forme se faisant presque exclusivement via le « mobile payment », grâce notamment à un partenariat noué avec l’opérateur télécom Tigo, ou sinon par carte de crédit. Il n’y a plus vraiment de place pour les paiements en cash dans la nouvelle administration 2.0 qui se dessine à Kigali…
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/01/22/au-rwanda-une-nouvelle-administration-2-0_4852009_3212.html#cvdYu1qWJkR7T8YR.99

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1