La Banque mondiale a lancé XL-Africa, un programme d’accélération commerciale de cinq mois visant à identifier et à investir entre 250 000 $ et 1,5 million de dollars en 20 startups en provenance d’Afrique subsaharienne.

L’activité de XL- Africa phare de l’Afrique comprend une résidence de deux semaines à Cape Town, en Afrique du Sud, où les entreprises auront la possibilité d’interagir avec leurs mentors, leurs homologues et leurs partenaires locaux. La résidence de Cape Town se terminera par le Venture Showcase, un événement régional dans lequel les entrepreneurs présenteront leurs modèles commerciaux à un public restreint de sociétés et d’investisseurs.

Selon Makhtar Diop, vice-président pour la Région Afrique à la Banque Mondiale, «Les start-up numériques sont des moteurs importants de l’innovation en Afrique. Pour étaler et diffuser de nouvelles technologies et services au-delà des frontières, ils ont besoin d’un écosystème intégré qui donne accès aux marchés régionaux et à la finance mondiale; Les initiatives panafricaines comme XL Africa jouent un rôle essentiel en reliant les start-ups locales aux entreprises et aux investisseurs à travers le continent « .

Outre le capital, les 20 startups réussis recevront un mentorat d’experts mondiaux et locaux, apprendreont à travers un curriculum sur mesure, augmenteront leur visibilité régionale et auront accès à des partenaires et des investisseurs potentiels.

« La combinaison unique du programme de mentorat ciblé et l’accès aux investisseurs représente une ressource essentielle pour les entreprises numériques prêtes à grandir », a déclaré Lexi Novitske, principal agent d’investissement pour Singularity Investments, un groupe de capital risque basé à Lagos, au Nigeria. «En connectant des idées commerciales novatrices avec les connaissances et les ressources disponibles dans l’écosystème, XL Africa créera un pipeline d’entreprises prêts à l’investissement, ouvrant ainsi de meilleures opportunités d’investissement aux investisseurs régionaux et mondiaux».

Le programme collaborera avec d’importants groupes africains d’investissement, y compris le African Business Angel Network (ABAN), AngelHub Ventures, Goodwell Investments, Knife Capital, Nest Africa, Silvertree Capital, Singularity Investments, South African Business Angel Network (SABAN), TLcom Capital, Zephyr Acorn et 4Di Capital, et des partenaires corporatifs, comme Orange, .Eco, Ringier et Thomson Reuters.

Les entreprises intéressées peuvent postuler en ligne sur le site Internet de XL Africa: www.XL-Africa.com avant le 12 juin prochain.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1