Devenir son patron et lancer sa propre affaire générant « facilement » de l’argent est le rêve de tout entrepreneur. Les nouveaux millionnaires au cours des dernières années sont de jeunes entrepreneurs et investisseurs de secteurs d’activités lucratifs et générant souvent des bénéfices telles des précipitations.

 

Plus de 160 000 millionnaires en Afrique

Selon le rapport de New World Wealth concernant l’Afrique, il y a aujourd’hui plus de 160 000 milionnaires en Afrique. Ceci est une indice de la place future de l’Afrique comme nouvelle plaque tournante du monde, si on considère également que le taux de croissance mondial en termes de nombre de milionnaire est de 73%, contre 145% pour l’Afrique.

L’Afrique est donc le continent vers qui tous les yeux sont tournés du fait de ses richesses naturelles diverses et de ses ressources humaines : un grand marché économique. C’est une aubaine pour les investisseurs potentiels; car pour « quelques dollars » ils pourraient monter leurs affaires. Ce sera source d’inspiration que de tropicaliser certains modèles de business ayant réussi partout à travers le monde, car entreprendre et réussir en Afrique n’est pas chose facile.

 

Quels sont les business les plus rentables sur la côte ouest africaine?

 

Voici quelques-uns des secteurs les plus rentables d’Afrique de l’Ouest :

L’Agroalimentaire

Il représente une véritable mine d’or africaine inexploitée, dont la valeur potentielle est estimée à hauteur de millions de dollars. Cette industrie vaudrait, d’ici 2030, le milliard de milliards de dollars.

L’Afrique au sud du Sahara a tout pour être mamelle nourricière du monde, avec  plus de 60% des terres cultivables du monde. Elle dispose d’une main d’œuvre abondante, de conditions climatiques favorables et de sols fertiles.

Le développement local de cette industrie palliera aux fortes importations de denrées et produits alimentaires de premières nécessités.

Des pays dépendant beaucoup de recettes issues de ventes des produits pétroliers ou dû repenser leurs politiques économiques après la chute des cours du pétrole en 2016. Ainsi, le secteur agricole a bénéficié de beaucoup d’attention et de considération de façon à le développer, via différentes subventions.

Avec une population d’un milliard d’habitant, l’Afrique constitue un grand marché de consommation local. Cependant, le continent ne parvient pas encore à nourrir toutes ses populations et le sera encore moins demain si  cette industrie ne se développe pas considérablement, compte-tenu également de la croissance démographique continue du continent. Il devient donc urgent de fournir prioritairement le marché africain en pleine expansion. Ceci rend indispensable le franchissement du cap de l’industrialisation, prioritairement dans le secteur agricole. Plutôt que de continuer à se focaliser sur les cultures vouées à l’exportation dont la maîtrise des prix est aux acheteurs, les investisseurs et entrepreneurs africains devraient se déployer dans la production industrielle et la commercialisation des produits locaux.

 

L’énergie solaire

À peine 25% de la population africaine a accès à l’électricité. Avec un besoin estimé à 700 GW, le montant infrastructurel pour la réalisation d’ouvrage et de fourniture énergétique est estimé à 40 milliards de dollars par an. Ces besoins sont croissants au fil du temps. Les sources d’énergie à fort potentiel tels que le solaire et l’éolien devraient être développés en priorité à côté des grands barrages à construire.

L’énergie solaire est l’une des ressources les plus abondantes du continent. Fort est de constater que la nature accorde 300 jours de soleil gratuits au sud du Sahara mais que plus de 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité. Ils se tournent plutôt vers des groupes électrogènes à moteurs à essence ou diesel.

Certains jeunes entrepreneurs ont pris les devants et se sont tournés vers le solaire, pratique, propre et abondant pour desservir les zones reculées.

En voici quelque exemples:

  •     M-kopa

Basée au kenya, fournisseur de systèmes d’énergie solaire « pay as you go » a levé plus de 40 millions auprès d’investisseurs et a fourni au Kenya, Tanzanie, et Ouganda plus de 300.000 foyers domestiques.

  •     Un fournisseur d’énergie Tanzanien a récemment eu 25 millions de dollars auprès d’investisseurs et en bonne voie de fournir de l’énergie solaire à 1 million de foyers en Afrique orientale.

Explorer, plus encore, ce secteur serait une aubaine pour l’Afrique de l’Ouest.

 

L’immobilier

Ce secteur est estimé à plusieurs milliards de dollars. Des projets voient le jour dans tous les coins du continent. Des résidences meublées, appartements, hôtels, bureaux et centres commerciaux; le Nigéria à lui seul nécessite 17 millions d’unités de logements d’une valeur de 363 milliards de dollars. Il fait partie des principaux marchés de l’immobilier avec l’Angola, l’Egypte, le Mozambique, l’Afrique du sud. La classe moyenne en expansion, la croissance urbaine, les expatriés et multinationales constituent les principaux moteurs de la demande pour l’immobilier commercial et résidentiel.

 

Quelques écueils du milieu des affaires africain :

 

  1. Difficultés d’accès aux financements.
  2. Barrières administratives, douanières, et fiscales.
  3. Problèmes juridiques.
  4. Personnel  non-qualifié et de mauvaise qualité.
  5. Obsolescence infrastructurelle et du tissu économique.

 

Quelques astuces pour investir en Afrique de l’Ouest :

Soyez imaginatifs, soucieux des besoins réels de la clientèle. Soyez déterminés, mais faites néanmoins preuve de patience. Enfin, le travail en réseau pourra vous être bénéfique. Partagez votre expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

6 Partages
Partagez6
Tweetez
Partagez