Un programme innovant d’accélération à destination de jeunes entreprises situées au Niger, au Burkina Faso et au Sénégal, verra bientôt le jour. Soutenu par Investisseurs & Partenaires (I&P) et l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), le programme dont le démarrage vient d’être annoncé, consiste en un financement d’amorçage original à destination des start-up et PME du sahel.

Ce programme va accompagner des start-up et petites et moyennes entreprises à fort potentiel afin de leur faciliter l’accès au financement, dans une région où l’écosystème de soutien à l’entrepreneuriat est encore peu développé, a-t-on appris. Le partenariat entre I&P et l’USAID entend apporter une solution concrète à l’un des obstacles majeurs auxquels sont confrontées les start-up en Afrique subsaharienne : l’accès au capital d’amorçage.

Les deux structures indiquent dans un communiqué conjoint que, l’objectif visé, est de permettre un accès au financement à 52 PME au cours des trois prochaines années. Afin de maximiser leurs chances de lever des fonds, le programme associera financement d’amorçage, sous la forme d’avances remboursables sans intérêts, et accompagnement personnalisé des entreprises par des experts de l’investissement, à savoir les équipes des fonds Sinergi Niger, Sinergi Burkina et Teranga Capital soutenus par I&P.

Grâce au soutien de l’USAID, cette démarche va avoir un fort effet de levier sur les flux de capitaux privés en Afrique, affirme-t-on. Près de 5 millions d’euros devraient être levés en dette et en capital auprès de fonds, banques et business angels sur la période au bénéfice de jeunes PME dont les besoins sont compris entre 30 000 et 300 000 euros.

Notons que dans la région sahélienne, l’écosystème de soutien aux start-up et PME est peu développé et il existe encore très peu d’incubateurs capables de faire émerger des Petites et moyennes entreprises (PME) prêtes à être financées par un fonds d’investissement. Le programme vise à combler cette lacune et se concentrera sur le Niger, le Sénégal et le Burkina Faso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.