Face à l’explosion démographique à laquelle le continent africain devra faire face les prochaines années, l’Afrique est en train de se transformer en marché du travail le plus important au monde. Outre des profils professionnels très spécifiques, la diaspora dispose également de compétences techniques. En complément de ces deux aspects, la compétence professionnelle englobe aussi les compétences comportementales et sectorielles. Chacune de ces dernières dépend des performances et de l’écosystème de travail dans lequel évolue le salarié ou le chef d’entreprise. Dans un tel contexte, quelles sont les compétences professionnelles dont dispose la diaspora africaine qui lui permet d’être opérationnelle et de constituer un atout pour l’Afrique ?

La capacité à collaborer à distance

Dans des entreprises dont le mode de fonctionnement est de plus en plus complexe, les équipes sont, désormais, évolutives, polymorphes, multiculturelles, travaillent à distance, il est essentiel d’être en mesure de collaborer à distance avec ses collaborateurs et collègues.

Cette capacité s’exprime notamment par :

  • Des qualités relationnelles, à savoir : le partage de connaissance, l’écoute, la capacité à communiquer de manière interpersonnelle, être capable d’établir des relations riches,
  • Une véritable maîtrise des différents outils de collaboration à distance : vidéoconférence, réunion virtuelle, e-portfolio, etc.

Une maîtrise de la communication numérique

La maîtrise de la communication numérique ne concerne pas la capacité des professionnels à utiliser les différents médias numériques, il s’agit de la « Digital Literacy » qui englobe d’autres types de compétences :

 

  • Produire son propre contenu à forte valeur ajoutée pour les différentes équipes de l’entreprise, et même au-delà. Pour ce faire, il est indispensable d’avoir une réflexion critique dans l’optique de développer ses propres concepts. Cette notion fait référence à Steve Wheeler et son principe de pyramide.
  • Rechercher, analyser et synthétiser les informations pertinentes pour son secteur d’activité en faisant preuve d’un regard critique
  • Créer et diffuser des contenus multimédias adaptés à sa fonction.

Être agile et savoir s’adapter

À contrario de la jeune génération africaine ayant grandi et étudié en Afrique, la diaspora africaine a généralement vécu un parcours professionnel riche qui lui permet de disposer d’une expertise, d’une expérience professionnelle et d’un savoir-faire transversaux. Elle dispose de la capacité à différents environnements professionnels. Son agilité et sa capacité à piloter des changements lui permettent d’être tolérante face aux concepts nouveaux.

Une créativité associée à un sens de l’innovation

Être créatif signifie être en mesure La créativité est la capacité d’aborder de nouvelles problématiques avec un regard neuf. Pour ce faire, il est essentiel d’être ouvert aux nouvelles expériences professionnelles, culturelles et d’évoluer dans un écosystème favorable à la découverte de nouveaux concepts et capable d’y accorder le temps nécessaire.

Un esprit d’initiative

Il s’agit de la capacité d’un individu de transformer ses idées en actes. De plus en plus de « repats », lorsqu’ils font le choix de retourner s’installer en Afrique font preuve d’une grande motivation. Leur expérience à l’étranger leur ayant permis d’identifier ce qui les passionnait et d’orienter leur carrière professionnelle en conséquence.

Avoir des compétences conceptuelles

L’analyse, la compréhension et le diagnostic permet aux professionnels de saisir rapidement les enjeux d’une situation dans la cadre de leur activité. À termes, les décisions prises sont les meilleures. La vision de l’entreprise est stratégique.

Des compétences « Glocal »

Le terme « Global » se traduit par une combinaison de compétences locales et mondiales. Il  s’agit d’une connaissance du contexte local africain et des tendances internationales qui permet aux individus de mettre en avant la valeur d’une entreprise ou d’un produit sur un marché global.

 

Ce tour d’horizon de compétences professionnelles ne constitue que quelques exemples des compétences de la diaspora africaine. Néanmoins, celles-ci sont nécessaires pour permettre à l’Afrique de se développer et de s’imposer comme acteur majeur sur la scène internationale. Malheureusement l’enseignement résolument rhétorique sur le continent africain ne permet pas à la population locale de développer ce type de compétences professionnelles dans le contexte de globalisation actuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez
+1