Le jeune entrepreneur togolais Komi Dovi Koudou (photo), responsable de la start-up NATUTHE KINKELIBA ambitionne de passer à la phase industrielle de sa production. Il table, dans cette optique, sur une somme de 124 millions FCFA à mobiliser.

Dans une entrevue accordée àTogo First,celui qui est sacré meilleur entrepreneur sénior 2019 au Togo, annonce dans la même optique son intention d’agrandir son champ de kinkéliba. L’ambition est de porter de 2 à 20 hectares, la superficie à l’horizon 2025, pour soutenir la production industrielle.

A terme, avec les fonds qui devraient être récoltés, l’idée est d’acquérir des équipements de production rapide et diminuer les coûts de production du thé kinkéliba. « Nous sommes en train de faire appel à des financements pour acquérir des équipements de production rapide et diminuer les coûts de production afin de rendre accessible le thé kinkéliba à toutes les couches sociales.»,a-t-il déclaré.

Pour celui qui dit avoir décliné une offre américaine aux senteurs de rachat de sa société, « les Africains devraient faire la promotion du thé kinkéliba afin de créer des emplois et de la richesse ».

Parallèlement, le jeune entrepreneur togolais émet le vœu que les partenariats nés lors du Forum économique Togo-UE, entre lui et des investisseurs, débouchent sur l’ouverture des lignes de crédit à son profit.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez