Cette rencontre de trois jours a pour thème : « Accélérer le marché numérique unique en Afrique ». Le Forum se veut « une plate-forme des gouvernements africains ainsi que des décideurs, pour engager, initier et conclure des accords avec les dirigeants d’entreprises qui  se sont inscrits sous la catégorie Platinum pour ce Sommet », indique un communiqué reçu à l’APS

La réunion « discutera des moyens pratiques de promouvoir la transformation de l’Afrique en un marché numérique continental unique où la technologie est exploitée afin de tirer pleinement profit de la zone de libre-échange continentale, la libre circulation des personnes, des biens et des services ainsi que des autres efforts d’intégration ».

Le communiqué indique que différentes délégations africaines, leaders nationaux et internationaux sont représentés afin « d’accélérer la révolution économique africaine ».

Le Sénégal est représenté par Abdoulaye Baldé, ministre de la Communication, des Télécommunications, des Postes et de l’Économie Numérique, accompagnés de Modou Mamoune Ngom, directeur des Télécommunications, selon la même source.

Ce sommet qui prendra fin le mercredi 09 mai, jette les bases de l’émergence d’une Afrique forte dans le domaine des technologies.

Pour le président Paul Kagamé du Rwanda qui a ouvert les travaux, « l’intégration technologie doit être à l’avant-garde de l’intégration économique (…) à quoi serviraient ces types d’intégrations si on ne réglait pas le problème de la communication et des déplacements entre Etats d’Afrique ».

« Nos gouvernements doivent se pencher sur tous ces problèmes afin d’accélérer l’intégration dans son ensemble, qui développera nos Etats », a dit Paul Kagamé.

APS

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché