C’est un projet qui devrait aider à réduire considérablement la fracture numérique dans l’île. Il s’agit du projet Wi-fi Mauritius qui a été officiellement lancé le 6 avril 2017 par le premier ministre mauricien Pravind Jugnauth. Il permet aux zones rurales du pays de bénéficier d’une connexion internet.

Principalement visé, les centres communautaires, les centres de jeunesse et des bureaux de poste. Les régions de Port-Louis, Rivière-des-Anguilles, Beau-Bassin, Rose-Hill, Bambous, Flacq et Mapou ont été connectées en direct.

Selon Sherry Singh le CEO de Mauritius Telecom cité journal lemauricien.com, 200 personnes peuvent être connectées simultanément dans 250 zones Wi-fi, et ce dans un périmètre de 50 m à une vitesse de connexion de deux mégabits par seconde.

Pour avoir accès au Wi-fi gratuitement, les utilisateurs doivent sélectionner le réseau Wi-fi Mauritius, puis composer leur numéro de téléphone et le code PIN qui sera envoyé par SMS.

Tous ceux et celles disposant d’un numéro de téléphone mobile, qu’ils soient clients de Mauritius Telecom (Orange) ou d’autres opérateurs téléphoniques, peuvent également avoir accès gratuitement à l’Internet via les Wifi Hotspots.

Sur des précautions de sécurité, on apprend de Mauritius Telecom que le système est entièrement sécurisé et un filtrage interdit l’accès aux sites obscènes et illégaux.

« C’est une étape accomplie dans notre vision de transformer Maurice en une économie digitale. Nous sommes au centre d’une révolution numérique… J’avais ce rêve de démocratiser l’accès à la technologie et à la connectivité. Dans le Budget 2016-17, j’ai annoncé 250 spots Wi-fi supplémentaires, cela fera un total de 600 zones Wi-fi. Le pays deviendra une île numérique », a affirmé Pravind Jugnauth.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez