Un simple visa électronique (e-visa) obtenu en ligne suffit désormais pour se rendre en Ethiopie, annonce un communiqué d’Ethiopian Airlines, publié mardi dernier. Le département de l’immigration qui a travaillé sur le projet, en collaboration avec la compagnie aérienne publique, affirme avoir mis la dernière main aux préparatifs du lancement de ce nouveau service.

Concrètement, selon le communiqué, le processus d’obtention du visa se fera en ligne sur une page web unique, où les voyageurs désireux de se rendre en Ethiopie postuleront, paieront et sécuriseront leur sésame. Un courriel d’autorisation sera envoyé aux candidats, une fois la demande acceptée, et ils obtiendront leur passeport avec le visa à leur arrivée à Addis-Abeba.

« L’Ethiopie, la plus ancienne civilisation indépendante en Afrique et l’une des plus anciennes du monde, est dotée de lieux historiques, d’un patrimoine culturel varié et de divers animaux sauvages endémiques qui intéressent les touristes internationaux.», a souligné Tewolde Gebre Mariam, le PDG d’Ethiopian Airlines. Avant de rajouter que « la mise en œuvre effective du système de demande et d’émission de visa en ligne favorisera le tourisme, le commerce et l’investissement dans le pays ».

Toutefois, les perspectives de croissance qu’offre l’e-visa pour les secteurs du tourisme et du commerce pourraient être compromises par les récents avertissements du Département d’Etat américain. Ce mardi, en effet, l’institution a, dans une mise à jour sur les destinations à risques, alerté les citoyens américains sur les dangers d’un voyage en Ethiopie du fait des troubles civils, des détentions arbitraires et de la coupure d’internet.

Un avertissement qui tombe au plus mal après les efforts entrepris par l’Ethiopie pour attirer les touristes nord-américains et la nomination du pays parmi les dix meilleures destinations touristiques en 2017, par l’éditeur de guides de voyages australien Lonely Planet.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez