Pourquoi investir en Afrique ?

L’Afrique présente de fortes perspectives de rentabilité de par ses atouts. Elle est le berceau de l’humanité et est aussi diverse en peuples et nations que nulle part ailleurs dans le monde.

La végétation est riche et le continent possède des espaces non encore explorés mais cultivables grâce au climat favorable. Le sous-sol regorge de matières premières, de matériaux et métaux  et de pierres précieuses.

La population de manière générale est jeune, volontaire et travailleuse. Avec un fort taux de natalité, une baisse de la mortalité infantile et une durée de vie plutôt longue, la démographie de l’Afrique a explosé en moins d’un siècle. 1,2 milliards de personnes vivent actuellement en Afrique. Les Nations Unies projettent selon un scénario moyen, que la population mondiale sera de 10 milliards d’habitants dont 2,4 en Afrique en 2050, et en 2100 elle devrait compter 4,4 milliards soit approximativement 40% de la population du monde. La jeunesse de la population représente une valeur appelée ‘’dividende démographique’’, définie comme « le surplus de la croissance économique résultant de la supériorité en nombre des personnes actives sur les personnes ne travaillant pas ». Cette variante ouvre pas mal d’opportunités d’investissements dans le domaine de l’industrialisation.

 

Quels sont les secteurs les plus porteurs en Afrique ?

Grâce aux ressources naturelles abondantes et sûres, les secteurs de l’énergie et de l’agroalimentaire sont assez porteurs. Cependant, de nombreux pays sont encore en développement et ont besoin d’infrastructures du génie civil.

 

Le secteur des télécommunications a considérablement évolué en Afrique, avec le phénomène de la mondialisation, l’Afrique s’imprègne de plus en plus du mode de vie occidental. Aussi, le Smartphone fait désormais partie intégrante de la vie de plusieurs africains. Selon le cabinet Deloitte, l’Afrique comptera 660 millions d’habitants ayant un Téléphone dit intelligent en 2020. L’évolution de l’internet ouvre également des opportunités pour le E-commerce.

 

Afin d’assurer un rendement continu voire permanent, les acteurs des différents secteurs doivent être au mieux de leur capacité et ceci passe par une bonne santé. Tant que l’être humain subsiste sur la terre, le monde en général et l’Afrique en particulier aura toujours besoin d’un système de santé conséquent. Dans la majorité des pays africains, les infrastructures de santé ne sont pas assez équipées, le personnel en besoin de perfectionnement. Investir dans la formation de personnel qualifié, dans les écoles de médecine, la construction d’infrastructures hospitalières et l’équipement médical est également une idée à explorer.

La population jeune est certes un atout pour l’investissement en Afrique mais si elle ne jouit pas d’une éducation bonne et adéquate, la rentabilité attendue ne saurait être atteinte. La formation dans les TIC, dans la santé, dans la finance est indispensable.

 

Le développement des services et moyens de paiement en ligne (qui se font de plus en plus attrayants et commencent à s’implanter dans l’environnement économique africain) est également une piste à explorer.

 

De quels moyens financiers devrais-je disposer pour réussir mon investissement en Afrique ?

La réussite d’un investissement dépend du secteur d’activité (porteur ou pas, compétitif ou pas), du type de financement (fond propres, capitaux étrangers, gouvernement ou autre organe de financement (banques, banques de développement, établissements de microfinance etc.) et de la stratégie de financement (échéancier et rentabilité).

Les investissements sont généralement basés sur le financement de projets. Pour la recherche de financement le projet se doit donc d’être bien élaboré avec notamment un business plan bien abouti, ce qui le rendra intéressant. En tant qu’entrepreneur, vous pouvez rechercher des associés, vous tourner vers le financement islamique, vers des investisseurs, vers des financiers (ce sont généralement des particuliers), aller vers des plates-formes de financement comme Afrikwity, FADEV, Jamaafunding, FIATOPE, ou encore rechercher des concours et des bourses d’amorçage.

 

L’Afrique est-elle une zone franche pour les investisseurs étrangers ?

Les Nations Unies ont rendu un rapport de la conférence sur le commerce et le développement relevant qu’entre 2006 et 2011,  le taux le plus élevé de rendements des investissements directs étrangers a été enregistré par l’Afrique soit 14%  comparé aux taux de 9,1% pour l’Asie et 8,9% pour la région Amérique latine et Caraïbes. A titre d’exemple, le chiffre d’affaires réalisé par le groupe MTN en 2017 a été de 10 milliards de dollars ; la SONATRACH a affiché un chiffre d’affaires de 33,2 dollars EU en prenant en compte seulement les activités pétrolières et gazières.

Le  Fond Monétaire International (FMI) présente les perspectives de croissance économique mondiale des plus prometteuses entre 2018 et 2023. Six pays parmi les douze à plus forte croissance se comptent en Afrique. Ce sont

  •         l’Ethiopie,
  •         la Côte d’Ivoire,
  •         le Mozambique,
  •         la Tanzanie,
  •         le Rwanda et
  •         la RDC (République Démocratique du Congo).

D’autre part, selon les études de Havas-Horizons, les pays les plus prometteurs pour les investisseurs sont

  •         l’Afrique du Sud,
  •         le Ghana,
  •         la Côte d’ivoire,
  •         le Kenya et
  •         le Nigeria.

Les secteurs de la banque, des infrastructures, des télécommunications, qui sont actuellement les moteurs de la croissance économique en Afrique offrent de sérieuses opportunités d’investissement.

Entre 1980 et 2012, la production de pétrole et de gaz naturel s’est remarquablement accrue (de 53,4 milliards de barils à 130,3 et de 6 billions de mètres cubes de gaz à 14,5). En 2015, l’Afrique a produit 13% du pétrole mondial. En fin 2012, l’Afrique détenait 53,9% des ressources mondiales de diamants. En 2017, la RDC possédait 58% du Cobalt mondial matière très importante à la production des composants électroniques. La valorisation du sous-sol et des activités extractives seront déterminantes pour les cinq prochaines décennies des activités économiques du monde.

Au regard de ces quelques statistiques non exhaustives, l’Afrique se trouve être la zone la plus rentable au monde.

 

Quels sont les secteurs porteurs pour un investissement à long terme en Afrique ?

Le secteur de la santé de par ses besoins (accès aux soins et provision en médicaments, aide médicalisée à distance) représente un pôle d’investissement pour le long terme. Il s’agit surtout de mettre en place un système de financement stratégique afin de garantir un investissement stable.

La sécurité sociale, tout comme l’immobilier social, sont des secteurs dans lequels il y a encore très peu d’investisseurs. Assurer des soins de santé à moindre coût et des logements abordables sont un atout pour le développement de l’économie d’un Etat.

L’amélioration du niveau de vie de la classe moyenne africaine donne naissance à certaines exigences en matière de logement, ce qui ouvre à la voie à de grandes opportunités d’investissement dans le secteur de l’immobilier.

L’Afrique présente un déficit en banques spécialisées dans les moyennes entreprises, qui pourtant constituent l’essentiel du champ entrepreneurial du continent. Ainsi qu’en banques d’affaires quasi inexistantes sur le continent. Le rôle de ces dernières n’est pas d’apporter des financements mais d’aider à en trouver.

De façon non exhaustive, voici présentées brièvement quelques opportunités pour l’investissement long terme. Quand comptez-vous vous lancer ? ^_^

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché