Quatre jeunes un seul objectif, contribuer au développement de l’Afrique en apportant des solutions innovantes aux différents acteurs de la société Africaine. Découvrez la strat-up guinéene Brainsense avec cet interview d’un de ses fondateurs.
Présente-toi et ton parcours (brièvement)

N’Fansoumane Bangoura ou « Prince » ingénieur en informatique de formation, né en Guinée, ses compétences en stratégie digitale, le web marketing et en développement business, sont aujourd’hui concentrées sur le développement de startup.

Après le lancement de la startup YANKADY qui est une marketplace, Prince a décidé de lancer une autre startup “BrainSense” qui évolue dans le secteur des nouvelles technologies.

Quel est ton projet et sa mission ? As-tu une vidéo de présentation ?
BrainSense a pour but d’apporter aux entreprises Africaines des solutions technologiques et innovantes basées sur intelligence Artificielle, le Big Data, les objets connectés et la business intelligence pour leur permettre d’être compétitives et d’apporter une meilleures expériences à leurs utilisateurs.
Quel est le problème résolu par BrainSense ?
BrainSense résout le problème des PME Africaines qui rencontrent des difficultés à apporter plus de valeurs et d’innovations à leur offres de produits ou services. La recherche de qualité du client étant  de plus en plus accrue, une entreprise est obligé de trouver les moyens d’apporter la meilleure expérience d’achat ou d’utilisation de ses services à des utilisateurs.
BrainSense apporte cette création de valeur aux entreprises via des solutions technologiques.
Quel est le business model ?
Chaque produit crée par BrainSense répond à une problématique dans un secteur bien défini, ce qui fait que chaque produit aura modèle économique propre à son secteur et son contexte.
Par exemple, le business modèle de la solution de digitalization du processus bancaire sera des commissions payées par une banque pour chaque création de compte.
Comment as tu eu l’idée pour créer ton entreprise ?
Etant ingénieur en informatique, les nouvelles technologies m’ont toujours intéressés, j’ai toujours voulu lancer une entreprise de création de solutions informatique afin d’apporter des solutions viables en terme d’amélioration de process métiers, d’automatisation de tâches etc, aux entreprises
Peux-tu présenter ton équipe ?

Pour mener à bien cette mission j’ai constituée une équipe composée de :

Jonathan KABEL (Expert UX designer et web analytics CEO de BrainSense), BAH Balia (Ingénieur BI).

Quelles sont les prochaines étapes ?

Actuellement, nous travaillons sur la première solution de BrainSense, qui est une solution de création de compte bancaire destinée à la diaspora Africaine. Cette solution permettra à tout Africain de créer un compte bancaire à distance sans se déplacer.

La solution de création de compte à distance a remportée le premier prix de l’édition 2019 du concours startup week for Africa à Paris, grâce à sa particularité qui est d’utiliser intelligence artificielle pour sécuriser le processus afin d’éviter les fraudes et l’usurpation d’identité, mais aussi avec l’aide de trois autres entrepreneurs à savoir : Fernando (Consultant), Ornela (Formation Finance), Marie Laure (Communication Officer), ils ont effectué un excellent travail durant le startup week-end sur l’amélioration de la solution, leur contribution a été indispensable pour remporter ce concours.

De quoi as-tu besoin et comment AfrikaTech peut t’aider ?
Nous souhaitons faire connaitre nos solutions auprès de la diaspora et des entreprises Africaines.
Quels sont les contacts de l’entreprise ? Site web, email, Portable/WhatsApp, liens vers les réseaux sociaux ?

Vous pouvez nous contacter sur :

Site web : http://brainsense.fr/

Facebook : https://www.facebook.com/BrainSenseOfficiel/

Email : contact@brainsense.fr 

logobrainsense descriptionbrainsense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez