YANNICK KENGA

Co-fondateur de Peers Exchange

Jeune entrepreneur âgé de 37 ans issu de la diaspora camerounaise. Yannick a grandi au Cameroun et en France. Durant ses années d’études en école d’ingénieur, il reste toujours connecté à son pays d’origine en créant des associations pour la promotion de l’entrepreneuriat et de la culture africaine.

Après son diplôme d’ingénieur, il effectue de nombreux séjours d’expatriation professionnelle en Afrique. Rapidement, il eu l’envie de s’émanciper et de lancer sa propre aventure. Il était persuadé qu’il y avait quelque chose à faire avec les réseaux d’entraide familiale. Une solution qui toucherait les africains, d’Afrique et de la diaspora.

L’idée lui est venue lorsqu’il était lui-même payé en euros en France et qu’il dépensait son argent en en FCFA à Douala. « Je me suis aperçu qu’il y avait des frais cachés considérables « , se souvient-il. Yves, son meilleur ami résidant au Cameroun, envoyait de l’argent à son frère étudiant en France. Avec PEEX, l’argent ne franchit pas les frontières. Yves remet des FCFA à Yannick et ce dernier fait un virement bancaire au frère d’Yves. Cela permet à PEEX d’utiliser le taux de change du milieu de la fourchette d’achat et de vente, alors qu’une banque empocherait la différence entre les deux. Les frais ponctionnés par cette start-up se limitent donc à 1-2%.

PEEX ambitionne d’être au transfert d’argent ce qu’est AIRBNB au secteur de la location immobilière: un service collaboratif où les particuliers s’entraident pour réduire les frais de service.

« Nous souhaitons transformer le marché du transfert d’argent. À long terme, il s’agit de faire baisser, voire supprimer, les frais de transferts prohibitifs tout en démocratisant les modes de transferts alternatifs » martèle Yannick

Il présentera un talk sur la thématique suivante : Les problématiques lié aux levées de fonds

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez