Fondée par Mina Shahid, Ben Best et Catherine Denis, Numida est une startup qui tente de résoudre le problème du manque dû au manque de données sur la qualité des flux de trésorerie des entreprises africaines. Leur premier produit est une application de gestion financière gratuite conçue pour les propriétaires de petites entreprises ougandaises, qui leur offre également du crédit non garanti directement dans l’application.

 

Présentez-vous et votre parcours

Mina Shahid, cofondatrice et codirectrice générale de Numida. Je travaille sur le problème de l’accès au crédit pour les petites entreprises africaines depuis 5 ans, d’abord au Ghana avec une ancienne start-up, I Cofounded, qui fournissait un fonds de roulement à des entreprises agroalimentaires axées sur la sécurité alimentaire. Ouganda où nous utilisons des données de trésorerie et des données comportementales de gestion financière pour débloquer des crédits pratiques et équitables pour les entrepreneurs ougandais.

 

Quel est votre projet et sa mission?

Numida construit les produits numériques manquants dont les petites entreprises africaines ont besoin pour prospérer. Notre premier produit est une application de gestion financière gratuite conçue pour les propriétaires de petites entreprises ougandaises, qui leur offre également du crédit non garanti directement dans l’application. Les entrepreneurs utilisent Numida pour suivre leurs flux de trésorerie et nous utilisons ces données pour déterminer la solvabilité et émettre des prêts non garantis dans les 24 heures via de l’argent mobile.

 

Comment avez-vous eu l’idée de démarrer votre entreprise?

Lorsque je dirigeais ma société précédente, Kulemela, au Ghana, l’un de nos grands problèmes était le manque de données de qualité sur les flux de trésorerie des petites entreprises que nous prêtions également. Malheureusement, la plupart des entrepreneurs au Ghana et en Ouganda tiennent des registres financiers extrêmement médiocres, voire inexistants. Cela rend très difficile de déterminer la capacité des entreprises à rembourser un prêt. Numida est née de l’échec de Kulemela.

Pouvez-vous présenter votre équipe?

 

Notre équipe est répartie à San Francisco, au Canada et en Ouganda. Les fondateurs Mina Shahid, Ben Best et Catherine Denis sont tous deux des fondateurs fondateurs ayant fondé des entreprises sociales au Ghana et au Rwanda. Nous avons plus de 15 ans d’expérience dans le traitement de la pauvreté et du développement au Ghana, en Ouganda, en Zambie, au Rwanda, au Burkina Faso, au Mali, en Haïti et en Colombie.

 

Quel est le problème résolu par Numidia?

Les entrepreneurs d’Afrique subsaharienne gèrent leurs affaires avec un stylo et du papier, même s’ils ont un ordinateur dans leur poche. Et bien que les petites entreprises ougandaises créent 4 nouveaux emplois sur 5 et contribuent à 33% du PIB, 300 000 d’entre elles considèrent que l’accès au financement et le coût du financement sont les principaux obstacles à la croissance. Numida résout ces deux problèmes en utilisant les données de flux de trésorerie réelles collectées via notre application de gestion financière auprès de nos clients pour prendre des décisions de prêt fondées sur des preuves.
Quelles sont les prochaines étapes ?

Numida construit une suite de produits numériques pour rendre les entrepreneurs ougandais plus productifs. La gestion financière et le crédit non garanti sont nos deux premiers projets et nous lancerons un produit de gestion des stocks pour les détaillants au cours de la nouvelle année.

 

De quoi avez-vous besoin et comment Seedstars / AfrikaTech peut-il vous aider?

Nous sommes toujours à la recherche de conseils avisés de la part d’entrepreneurs prospères en technologie et de fabricants de produits sur le continent. De plus, nous sommes en train de préparer un tour de table et nous prévoyons de le fermer d’ici à juillet 2018. Les relations avec des investisseurs qui comprennent le paysage technologique africain seraient formidables!

 

Quels sont les contacts de la startup? Site Web, e-mail, Mobile / WhatsApp, liens vers des réseaux sociaux?

http://numida.co
https://facebook.com/numidatech
@numidatech
@_minashahid
info@numidatech.com
mina@numidatech.com

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché