L’idée d’investir dans une start-up vous a-t-elle un jour effleurée ? Jamais ? Pourtant l’investissement dans ce type de structure, malgré les risques, comporte de nombreux avantages. De plus, depuis l’émergence du crowdfunding, investir dans une start-up est devenu plus accessible. Voici quelques éléments de réponse qui vous permettront d’appréhender l’investissement dans une start-up sous un nouvel angle.

1.    Pour une plus-value « potentielle » importante

En investissant dans une start-up de croissance, vous misez, de fait, sur les futurs leaders économiques de demain tout en espérant réaliser une plus-value. Il est vrai que l’ensemble de ces jeunes entreprises ne connaîtront pas forcément la même réussite.

Cependant investir judicieusement dans une start-up prometteuse, qui évolue dans le même secteur d’activité que le vôtre et dans laquelle vous vous impliquez, peut vous permettre de réaliser une plus-value importante lors de sa revente. Il est indéniable que les start-ups d’aujourd’hui sont de plus innovantes et agiles, elles sont donc mieux armées qu’une entreprise traditionnelle pour faire face à la crise.

2.    Participer à une aventure entrepreneuriale

En investissant dans une start-up innovante vous permet de prendre part à une aventure entrepreneuriale mémorable et passionnante. En vous impliquant réellement dans le fonctionnement de la start-up, vous vous engagez aux cotés d’un jeune entrepreneur avec pour objectif de l’accompagner dans le développement de son activité.

Lorsque vous investissez dans une start-up choisie par vos soins, vous bénéficiez de l’opportunité de suivre son évolution, d’analyser sa progression et de suivre votre investissement financier tout en participant à une aventure entrepreneuriale que vous n’auriez peut-être pas tenté vous-même.

3.    Bénéficier d’une fiscalité avantageuse

Les start-ups sont généralement considérées comme des moteurs de croissance. Elles sont également à l’origine de la création d’emplois. Fort à ce constat, le gouvernement ghanéen a mis en place des dispositifs incitatifs en faveur des investissements dans les start-ups.

En effet, pour ces entreprises, les taxes sur bénéfices s’élèvent à 32 %, ce qui est bien inférieur au taux appliqué par les pays voisins.

4.    Contribuer à la création d’emplois

Vous devez vous rendre à l’évidence. Les entreprises d’aujourd’hui ne seront plus en mesure d’ici quelques années de créer les emplois de demain. Dans un contexte où la compétitivité est importante, les start-ups se positionnent comme des entreprises à forte croissance.

Elles contribuent ainsi à la création d’un nouveau modèle de croissance. Pour preuve : leurs effectifs ne cessent d’augmenter ! Il est donc judicieux de miser sur celles-ci comme source de création d’emplois.

5.    Réaliser un acte citoyen

L’investissement dans une start-up en phase d’amorçage constitue un acte citoyen ! En effet, l’apport de capital dans cette entreprise à fort potentiel de croissance contribue non seulement à la création d’emplois mais également à la production de valeur ajoutée en faveur de l’économie nationale.

Le financement de start-ups au stade de early stage favorise la croissance nationale. En effet, contrairement aux entreprises traditionnelles qui sont globalement confrontées à une baisse de croissance, les start-ups, quant à elles, affichent un dynamisme incontestable.

Lorsque l’investissement se traduit par une plus-value, une relation vertueuse s’instaure entre la start-up financée, sa croissance est en effet « boostée » grâce à l’apport de fonds complémentaires, et l’investisseur, l’entreprise ayant pris de la valeur.

L’investissement gagnant-gagnant doit inciter les particuliers à contribuer au financement de l’entrepreneuriat national. De plus, en finançant l’innovation et la créativité, vous placez votre pays dans le microcosme des start-ups les plus innovantes du monde.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1