La bataille qui secoue le ciel africain pour le contrôle d’Internet

Boubacar Diallo

Plusieurs poids lourds du secteur des nouvelles technologies se battent pour prendre le contrôle du ciel africain pour fournir le continent en réseau Internet.

Le taux de pénétration d’Internet en Afrique est toujours le plus faible au monde. Seulement 16% de la population du continent a accès au réseau mondial en 2014, selon les chiffres de l’Union internationales des télécommunications (UIT). Des câbles sous-marin reliés à l’Internet mondial raccordent l’Afrique au reste du monde, mais ensuite tout le problème réside dans ce que les experts appellent « le dernier kilomètre ». Autrement dit, les câbles qui doivent amener le haut-débit dans les foyers africains.

Mais beaucoup de pays africains n’ont pas les moyens ou rechignent à mettre beaucoup d’argent sur la table pour démocratiser l’accès à Internet et une majeure partie de la population n’a pas les moyens de s’y abonner.

Si bien que l’avenir du haut-débit en Afrique pourrait bien passer par les airs plutôt que par la terre: avec un double avantage, une couverture plus étendue et à moindre coût du continent. Plusieurs poids lourds du secteur technologique sont en concurrence pour un marché à très fort potentiel.

Lire la suite sur http://www.slateafrique.com/597920/internet-google-afrique-internet-drones

[frontpage_news widget="12479" name="ARTICLES SIMILAIRES"]

Cliquez ici pour embaucher des freelances en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez