Si vous allez un jour  au Mali et que vous voyez un ordinateur avec un écran HDMI (High-Definition Multimedia Interface ) , une  carte PC d’une capacité d’un giga de Ram ( Random-access memory  ), d’une vitesse de processeur de 1,4 giga-hertz , une souris et un clavier , le tout fonctionnant sous « Ubuntu » et que celui-ci porte la marque de « Limmorgal » ne soyez pas surpris .  Rassurez vous, ce n’est pas l’un des ces nombreux ordinateurs bon marché et de mauvaise qualité qui inondent le marché africain.

« Limmorgal » , qui signifie calculateur, en langue nationale peule, est l’œuvre des sociétés de droit malien Internet society Mali (ISOC Mali) et Intelec 3. Fait avec du matériel simple, cet ordinateur possède, juste à l’arrière de l’écran,   un boitier qui  contient tous les accessoires et terminaux de commande.

Le concepteur de cette machine est Mamadou Iam Diallo qui est Docteur en physique, expert des TIC,  et enseignant à l’Institut supérieur de formation et de recherche appliquée (ISFRA) de Bamako. « Nous avons conçu cette machine pour contribuer à la réduction du fossé numérique, mais également à la vulgarisation de l’outil informatique surtout en milieu scolaire » a-t-il indiqué.

 En plus d’être accessible au prix de  171 000 Fcfa , cet ordinateur peu être alimenté par l’énergie solaire.  Faible en consommation d’énergie, la machine à juste besoin de 24 watts pour sa mise en marche.

Le concepteur de cette machine ne compte pas s’arrêter à cette version de son invention. En effet,  il compte développer le produit à l’avenir afin que celui-ci puisse satisfaire d’autres besoins.

SOURCE: http://www.techmissus.com/a-la-une/actualite/mali-decouvrez-le-premier-ordinateur-made-in-mali/

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché