L’organisme a remis fin mai à l’hôpital Ad-Lucem de Douala, des équipements médicaux à quatre structures sanitaires de plusieurs villes du Cameroun.

Les chiffres sont alarmants. 25 à 30% des Camerounais de plus de 45 ans souffrent d’hypertension tandis que 6% de personne adulte vivant en milieu urbain est atteinte du diabète. C’est fort de ce constat que la fondation MTN et Sanofi, un groupe pharmaceutique français, ont remis mardi dernier, des équipements médicaux à 4 « cliniques du diabète » dans l’enceinte de l’hôpital Ad-Lucem de Bali à Douala. Les cliniques du diabète sont des espaces aménagés au sein des structures hospitalières, dont l’objectif est de favoriser le dépistage et faciliter la sensibilisation sur le diabète et l’hypertension artérielle, explique les responsables de l’opérateur de téléphonie mobile. Ainsi, Jean-Melvin Akam, Secrétaire exécutif de la fondation MTN, a donné à André Fouda, directeur dudit hôpital, des tensiomètres, 15 boites de 100 bandelettes, 08 boites de 200 lancettes, 03 thermomètres, un téléviseur de 40 pouces, etc. « Avec Sanofi, à travers le projet « Alerte santé », nous pensons pouvoir proposer des solutions concrètes face à un problème de santé publique majeur qu’il convient de faire reculer » a commenté Jean-Melvin Akam.

Outre l’hôpital Ad-Lucem de Bali, les hôpitaux Notre dame de l’amour de Logpom, CDC de Tiko et régional de Limbé ont eux aussi reçu des équipements médicaux de même nature, portant ainsi à sept le nombre de « cliniques du diabète » entièrement rénovées et équipées lors de la première phase. Bien que ces équipements soient d’une grande nécessité, la fondation MTN compte davantage travailler pour éradiquer le « tueur silencieux » du Cameroun. C’est pourquoi, durant la 2ème phase du programme, elle contribuera à l’installation de huit nouvelles cliniques dans les régions du Centre, Littoral, Sud-ouest, Adamaoua, Nord-ouest et Ouest. Ceci, à travers la prise en charge des malades, ainsi que l’équipement matériel des cliniques pour améliorer les conditions d’accueil et de suivi des patients, apprend-on. De même, au cours des deux prochaines années, la fondation enverra à la base d’abonnés MTN, des messages de sensibilisation sur le diabète et l’hypertension artérielle.

Pour rappel, ces différents dons interviennent dans le cadre de la mise en œuvre de la convention tripartite signée entre Sanofi, la fondation MTN et le ministère de la Santé publique pour lutter contre le diabète et l’hypertension artérielle à travers le projet « Alerte santé ».

Lu sur http://christian-happi.over-blog.com/2015/05/mtn-cameroon-la-fondation-au-secours-des-malades-de-l-hypertension-et-du-diabete.html

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché