Les équipes de BBlack et d’AfrikaTech se sont rendues au Cameroun dans le cadre de l’emisssion TV Tech Generation pour rencontrer Oliver Madiba le fondateur de Kiro’o Games, le studio de création de jeux vidéo 100% africain. Connu à travers le monde des jeux vidéo pour la création de « Aurion L’Heritage de Kori-Odan », un jeu d’aventure reprenant les codes culturels africains Kiro’o Games a su s’etablir comme LE studio de jeux vidéo africain fait par des africains.

Apres l’épisode 1 consacré à la success story Le Bon Coin, Tech Generation l’émission TV de BBlack et AfrikaTech qui vise à promouvoir l’entrepreneuriat en Afrique et dans la Diaspora, a suivi le temps d’une émission les aventures de Kiro’o Games. Retour sur leurs débuts et sur ce qui a fait devenir Kiro’o Games un des plus grands studio de création de jeux vidéos africain.

L’histoire de Kiro’o Games commence en 2002, avec Olivier Madiba un jeune étudiant camerounais encore à la fac, qui a le rêve fou de créer un jeu vidéo 100 % africain depuis le Cameroun. Il décide pour ce fait de faire des recherches sur Google et d’autre site spécialisé en jeux vidéo, il y découvre une solution RPG maker, un logiciel qui permet de monter un jeu vidéo amateur. C’est à travers cette solution que débute la première aventure d’Olivier dans le monde de la création de jeux vidéo, « Aurion L’Heritage de Kori-Odan », un jeu vidéo qui se veut être la combinaison parfaite entre Metal Gear Solid, Final Fantasy et la culture africaine.

Révolutionner le financement en Afrique

Après la phase développement, vient la phase de financement et dans cette phase que l’équipe de Kiro’o Games se rend compte de la réalité d’être un jeune africain sans patrimoine qui essaye de lancer une entreprise. Après maintes épreuves, ils ont l’idée révolutionnaire de faire financer leur jeu vidéo par des particuliers et entreprises sur le principe de l’equity crowdfunding de façon instinctif. Comme le dit Olivier, le fondateur de Kiro’o Games : « je connais le terme technique aujourd’hui, mais à l’époque c’était extrêmement intuitif… ». C’est après cette première campagne de levée de fonds que tout va s’accélérer pour Kiro’o Games.

Il y a quelques semaines, Kiro’o Games a réalisé de nouvelles prouesses, la startup camerounaise a ouvert son capital. En moins de 15 jours des investisseurs internationaux ont souscrit à hauteur de 174 000 dollars US, soit 101 millions de FCFA levées. « Au-delà de l’argent, Kiro’o ne retiendra que des investisseurs compatibles à notre vision. Nous assurons d’ailleurs une Due Diligence rigoureuse sur les sources de revenus des investisseurs » nous confie Jean-Yves Bassangna, le co-fondateur de Kiro’o Games.

L’arrivée dans le monde du jeu vidéo mobile

En développement depuis 2016, Kiro’o Games a annoncé en 2018 la création de leur nouveau concept, « Le Responsable« , un jeu comique qui s’appuyer sur les clichés concernant les fonctionnaires africains. Vous y incarnerez un jeune homme, espoir de son village, désireux de devenir haut-responsable de la République fictive du Mboa. Ce jeu vidéo se veut fait par des africains pour les africains, Olivier Madiba, a confié récemment à RFI « Si vous faites des jeux vidéo en Afrique, il faut complètement changer de paradigme. L’image que j’aime souvent donner, est celle de jeux vidéo comme Zelda qui ont marché en Europe parce qu’ils capitalisaient sur une culture du cinéma et du livre qui avait beaucoup installé l’univers de la cape et de l’épée. En Afrique, ce que nous avons observé, c’est que souvent les gens ont tellement de problèmes que le fait d’aller tuer des dragons n’est pas forcément très alléchant dans leur esprit. Par contre, prenez une tout autre piste : essayez d’imaginer créer des jeux qui règlent de vrais problèmes, ou du moins qui expliquent comment régler de vrais problèmes, là vous tenez une formule. »

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

67 Partages
Partagez67
Tweetez
Partagez