Le rapport 2017 de l’association des opérateurs de mobile a focalisé sur les évolutions qu’a connues le secteur du Mobile Money dans le monde, depuis son introduction en Afrique via le M-Pesa de Safaricom au Kenya. Des détails sont apportés sur le nombre de clients actifs dans le monde et le volume des transactions qui ont été effectuées sur la période. On peut aussi y trouver des détails sur la manière dont le Mobile Money a contribué au renforcement de l’inclusion financière

Parmi ces détails, le lecteur apprendra que dans 92 pays à travers le monde, le mobile money a permis l’inclusion financière, donnant aux gens l’accès à des transactions numériques transparentes et à des outils pour mieux gérer leur vie financière. Il aura également été une porte d’entrée vers d’autres services financiers tels que l’assurance, l’épargne et le crédit. « Son impact a été ressenti bien au-delà des transactions et des comptes : la vie des gens s’est enrichie d’une plus grande sécurité personnelle, d’un sentiment d’autonomisation et bien plus encore », peut-on y lire.

Au-delà de la progression du secteur, le rapport du GSMA revient sur les leçons apprises par l’utilisation de ce service, notamment en termes de régulation, ou de collaboration entre les opérateurs. Le Document revient aussi sur les impacts de ces produits tant sur la transformation économique des pays où on retrouve le Mobile Money, que sur l’amélioration des conditions de vie, de travail et même une meilleure intégration des femmes dans la vie économique.

Le rapport sort un ensemble de projections sur les évolutions de ce service dans les dix prochaines années. Il rappelle les défis auxquels il faudra faire face au cours des dix prochaines années.

Rappelons que chaque année, le programme Mobile Money de la GSMA publie un rapport sur l’état de l’industrie des services financiers mobiles, qui permet aux lecteurs de suivre leurs évolutions au fil du temps. Ce rapport est conçu pour fournir à l’ensemble de l’écosystème gravitant autour des services financiers via le mobile, des informations sur les développements importants en matière de mobile money, ainsi que sur les domaines connexes. Le rapport est également conçu pour fournir à d’autres parties prenantes, telles que les régulateurs, les cadres supérieurs des secteurs des télécommunications, des banques et des agences internationales de développement, une vue d’ensemble de l’industrie et de son impact sur la vie financière des utilisateurs non bancarisés et mal desservis.

Télécharger le rapport en pdf: 2017_-_GSMA_-_Mobile-Money_2006-2016.pdf

Agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.