Le Fonds d’appui africain pour le développement de l’entreprise (AECF) spécialisé dans la subvention et l’octroi de prêts sans intérêts aux entreprises privées en Afrique, prévoit de lancer d’ici 2018, une initiative visant à promouvoir et soutenir l’entrepreneuriat féminin dans le domaine de l’agrobusiness. C’est ce qu’a confié dans une interview accordée à l’Agence ecofin, Steve Tawia, directeur des investissements et de la gestion de portefeuille de l’institution.

Concrètement, il s’agira de mettre à disposition de femmes porteuses de projets sélectionnées lors de concours sur la base de plusieurs critères (innovation et faisabilité commerciale notamment), une assistance technique et managériale leur permettant de faire leur entrée dans le domaine de l’agrobusiness.

L’initiative concernera toutes les chaînes de valeur agricoles à potentiel commercial, notamment le riz, l’anacarde et le cacao, et se concentrera sur toute l’Afrique subsaharienne avec une attention particulière accordée à l’Afrique de l’Ouest et du Centre francophones dans la perspective d’une diversification géographique du portefeuille de projets soutenus par le Fonds.

« L’idée est d’envoyer lors des compétitions, des messages très forts afin d’amener les femmes souvent perçues comme en retrait dans les prises de décisions à s’adonner à l’agriculture grâce à des entrepreneuses servant de modèles. A l’image des nana Benz du Togo qui sont influentes dans le domaine des affaires, il nous faut des nana Benz dans l’agrobusiness.», indique M. Tawia.

Par ailleurs, précise le dirigeant, ce projet n’est qu’un volet des ambitions du groupe pour les trois à cinq prochaines années.

En effet, sur cette période, le Fonds entend également poursuivre la diversification de ses sources de financement, lever des fonds pour la mise en œuvre d’un programme d’intégration des jeunes dans l’agrobusiness et renforcer son soutien à l’industrie des semences sur le continent.

Pour rappel, l’AECF a été fondé en 2008 à Nairobi, à l’initiative de l’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA).

Depuis lors, le Fonds qui dispose d’un capital de 256 millions $, a déjà soutenu plus de 257 projets répartis dans 24 pays et mettant l’accent aussi bien sur l’agriculture que sur les énergies renouvelables, et l’adaptation aux changements climatiques.

Avec AgenceEcofin

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez