Au Nigéria, l’émission de téléréalité sur l’agriculture annoncée par l’Institut international pour l’agriculture tropicale (IITA) et l’Association internationale des agriculteurs (CFIL), en 2015, débutera le mois prochain. Les deux entités se sont, dans ce cadre, associées à la fondation Tony Elumelu.

Selon Akin Alabi, cofondateur du CFIL, l’émission qui regroupera au total 20 participants, a pour objectif de montrer le potentiel des jeunes nigérians dans le secteur agricole en plus de changer la perception des problèmes rencontrés dans l’industrie de l’agroalimentaire en général.

Par ailleurs, Yukio Yamamoto, responsable à IITA, révèle que l’émission devrait attirer l’attention des investisseurs sur le secteur agricole nigérian et africain.

« Dans un contexte où l’exécutif désire diversifier l’économie, cette émission va mettre en avant le talent des jeunes nigérians actifs dans le secteur agricole. Nous avons décidé de nous associer à la fondation Tony Elumelu parce que nous désirons créer un standard avec les entrepreneurs opérant dans le domaine de l’agroalimentaire ; ceci afin de montrer aux jeunes que ce secteur peut aussi contribuer au développement de l’Afrique. L’émission se déroulera sur quatre semaines dans les locaux d’IITA à Ibadan», a indiqué Alabi.

D’après lui, le projet sera repris dans plusieurs pays d’Afrique, d’Asie et à travers le monde.

« Le meilleur avec cette émission, c’est que tous les participants y gagneront quelque chose. Ils ne recevront pas d’argent en récompense, mais partiront avec des connaissances relatives aux chaines de valeur agricoles de leur choix », a ajouté le responsable. Toutefois, les trois ou quatre meilleurs participants seront sélectionnés pour recevoir des formations spécialisées à l’étranger.

 

Source: Agence Ecofin

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché