La diaspora au Nigeria, le géant africain capitalise un PIB en 2018 de 397 Mds $ (soit 70% du PIB de la CEDEAO). Le géant africain aurait, comme la tendance l’exige comme ressource renouvelable sa diaspora. De plus en plus, il cherche à ne plus être esclave des hydrocarbures dans le but de diversifier son économie et de minimiser ainsi les risques auxquels ils s’accollent. La solution qui paraît la plus logique, la plus opportune et la plus rentable est la diaspora. Mais alors, quel apport quantifiable, quels véritables opportunités pour l’Etat du Nigéria ? 

 

Le “Nigeria Diaspora Alumni Network”

 

Le NDAN a été mis au point pour défendre les intérêts socioprofessionnels, économiques ainsi que politiques des Nigérians. Dès lors, ce programme a pour objectif principal de ramener ou du moins de mettre à disposition du Nigeria les ressources humaines ainsi que financières de la diaspora. Il s’agit également de renforcer les liens avec cette dernière dans l’optique de promouvoir un investissement et donc un développement local basé sur son engagement. En gros il s’agit de réveiller, ou du moins de créer un intérêt croissant de la diaspora envers le Nigeria. Cet objectif se concrétise petit à petit. En atteste ces chiffres du NDAN dont les 200 participants de l’initiative, les 20 “speakers”, les 12 sessions réalisées et qui ont connu un succès et les 25 sponsors qui rendent possible certaines activités concernant l’entreprise. Cet initiative est en train de croître rapidement et donne déjà des résultats faramineux. 

 

La diaspora nigérianne : quel potentiel ? 

 

A elle seule, la diaspora nigérianne a contribué au PIB à hauteur de 6.1 %. D’après le Nigeria Economic Outlook : top ten themes for 2019, 25 milliards de dollars auraient été transféré au géant nigérian. Ce chiffre serait, sept fois le montant de l’aide au développement accordé au pays en 2017. Cela pour insister sur l’importance de la diaspora dans les pays africains. Cette dernière comme stratégie économique pourrait permettre au Nigeria de se tourner sur d’autres sources de revenus publics. Ainsi une politisation de la diaspora pourrait occasionner une utilisation des fonds reçus pour les politiques publiques. Toujours en 2018, Abike Dabiri Erewa, conseiller présidentiel pour les affaires de la diaspora a affirmé que la diaspora prévoyez d’investir 3 milliards de dollars dans le secteur agriculture, énergie, mines et transport. Des projets prometteurs qui pourrait réduire le taux de chômage et augmenter le pouvoir d’achats au Nigeria.

 

Cet investissement concernent majoritairement les nigérians au USA. Il permettrait d’accélérer le processus de diversification du pays qui dépend un peu trop des hydrocarbures. 

 

Lors du sommet de la Zone de Libre Échange Continentale, le Nigeria s’est présenté comme étant le pays récalcitrant qui n’adhère pas au projet. La raison est la faiblesse et la quasi dépendance de son économie. La diaspora semble être aujourd’hui une opportunité à saisir dans deux sens. Elle permettrait pour le Nigeria de s’imposer davantage sur le continent africain et permettrait au continent africain de se développer grâce à son projet de libre échange. 

Aussi : https://www.afrikatech.com/fr/economie/le-potentiel-sous-exploite-des-africains-de-la-diaspora/

Autre article : https://agenceecofin.com/economie/2108-68522-nigeria-en-2018-les-envois-de-fonds-de-la-diaspora-ont-ete-11-fois-superieurs-aux-ide-captes-pwc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez