Lancé en 2013 par un jeune gabonais nommé Fabrice NTCHANGO, Akewa est un accélérateur de croissance spécialisé dans l’accompagnement de projets innovants s’inscrivant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, du développement durable, du numérique et des industries culturelles. Sa mission est d’aider les porteurs de projets, entreprises et startup au financement, Akewa leurs des services tel que l’incubation, des opens spaces, du coaching et autres accompagnement.

 

Présente-toi et ton parcours (brièvement)

 

Je suis Fabrice NTCHANGO, CEO & Founder de l’Accélérateur de croissance AKEWA. Je suis de nationalité gabonaise, et diplômé en économie de gestion de  l’Université Alioune Diop de Bambey et de l’Ecole Supérieur de Commerce de Dakar dans les spécialités de la  Microfinance et de l’ingénierie en gestion de projets.

 

Mon amour pour l’entrepreunariat social  se révèle à moi, en 2007 pendant que je suis étudiant à Dakar au Sénégal où deux ans après je lance ma première start-up LIVINTUS GLOBAL SERVICE. Dans le même temps, porté par mon désir d’impacter ma génération et de voir émerger une nouvelle Afrique, que j’intègre et je participe depuis Dakar à la création de plusieurs associations et mouvement de jeunesse tels que le MAP, M2S international, GABON ECOLOGIE pour ne citer que ceux-là.

C’est en 2013 que je désire de regagner mon pays le Gabon, et quelques mois plus tard je suis porté à la présidence du GROEGA (Groupe de Réflexion des Organisations Ecologistes du Gabon) par  un collectif d’associations et ONG gabonaise dénommé IAC (Inter-Association pour l’Action Communautaire), que m’est venu l’idée  de créer un accélérateur de croissance pour l’accompagnement et le suivi de jeunes porteurs de projet notamment pour la conduite de projet , la recherche de partenaire ,la recherche de financement, la mise en réseautage et l’opérationnalisation des actions de développement.

 

AKEWA ACCELERATEUR prend forme en 2013 et se  spécialise dans l’accompagnement de projets innovants s’inscrivant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire, du développement durable, du numérique et des industries culturelles.

 

Peux-tu revenir sur les raisons de la création de l’incubateur ?

 

AKEWA ACCELERATEUR, nait d’un souci de renforcement des capacités opérationnelles et de démocratisation au sein des organisations de la société civile gabonaise, notamment dans le management du changement, le management de la qualité, de la gestion et la conduite de projet afin de correspondre aux critères de sélection qu’exigent les organismes d’aide au financement d’une part, mais aussi de faire la promotion de l’entreprenariat sociale et solidaire d’autre part.

J’ai également voulu diversifier ma cible en orientant mon choix vers les Start up, les Juniors entreprises et les PME, afin de mettre à leur disposition un ensemble de mécanismes d’accélération de croissance. Pour y parvenir, AKEWA ACCELERATEUR a mis en place un panel de services sur mesure tels que :

 

  • L’open space pour des réunions, ateliers, séances de travail et entretiens ;
  • L’incubation pour le suivi et l’accompagnement de porteurs de projets ;
  • L’open innovation pour le partager des idées et retours d’expérience, et pour co-créer;
  • Le conseil pour les ONG, entreprises, Start-up, junior entreprise et PME ;
  • Le coaching pour la formation, le développement des talents et le renforcement des capacités.

 

Quelles sont les structures qui soutiennent votre incubateur, depuis sa création ?

 

Depuis notre création, nous sommes accompagnés par des partenaires de la société civile, des centres de recherches, des universités et grandes écoles, des institutions publiques mais aussi des entreprises du secteur privé. Aujourd’hui nous essayons de nouer de nouveaux partenariats afin de positionner AKEWA ACCELERATEUR à l’international.  

L’accès au financement constitue-t-il une problématique pour incuber et accompagner les startups ?

La question d’accès au financement constitue pour de nombreux pays une véritable problématique, c’est pour pallier à cette difficulté, que le GABON à créer une  société de capital d’investissement pour le développement et l’accompagnement des PME/ PMI. Dénommé OKOUME Capital, cet instrument de financement se  rajoute au système d’aide mis en avant par certains organismes tels que la BAD (Banque Africaine de Développement), l’AFD (Agence Française de Développement) et le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement).

 

Le GABON par cette initiative vient soulager ou sinon rassurer les PME gabonaises qui pour la plupart se financent à 80% sur fonds propres et ne réussissent pas à tous les coups à atteindre les objectifs de rendement fixés et finissent souvent par mettre la clé sous le paillasson.

 

En  dehors de l’accompagnement à la levée de fond,  en tant qu’accélérateur de croissance, nous aidons les porteurs de projets, entreprises et Start up au financement de leurs actions de développement à hauteur de 30%.   A ce stade, nous avons pu financer jusqu’à 43 000 000 millions de FCFA les actions de développement des porteurs de projets et entreprises que nous accompagnons.

Nous ambitionnons de nouer des partenariats forts avec des structures comme la vôtre,  avec des structures comme Jamaafunding ou faire partie d’un réseau labélisé de structures d’accompagnement des projets innovants comme Afric’innov. Par cela, nous pensons pouvoir donner l’opportunité à nos incubés de bénéficier de prêts financiers à travers des business angels ou via le crowdfunding durable‎.

 

Quel est votre business model ?

 

AKEWA ACCELERATEUR se constitue sur la base d’un constat majeur fait au niveau des jeunes porteurs de projet membre de la vie associative ou pas mais qui rencontraient des difficultés à monter un projet dans les règles de l’art pour obtenir un financement ou pour réellement accélérer leur activité et donc accroitre son chiffre d’affaire. Le montage de projet n’étant pas le seul problème identifié, nous avons diversifié notre cible en proposons des services autres que la gestion et conduite de projet.

 

Nous mettons à disposition de nos incubés un Open space, des espaces de co-working pour qu’ils y reçoivent des collaborateurs et y tiennent des séances de travail. Aussi, pour maximiser nos chances de réussite et optimiser notre visibilité nous pratiquons une politique générale de différenciation puisque nous proposons un rapport qualité/prix pénétrable sur le marché.  Cela se justifie par notre équipe  essentiellement qualifiée et expérimentée qui offre des prestations  à des prix littéralement attractifs.

Notre force repose également sur la proximité que nous développons avec nos clients, car nous effectuons 57 % de notre communication sur les réseaux sociaux comme Facebook, Linkedin, Twitter et Whatsapp.  Ce sont des canaux de communication que nous avons expressément choisi pour maintenir en éveil l’attention de nos clients sur nos activités, mais aussi de pouvoir  répondre à leur question de façon continue de jour comme de nuit.

 

Quelles ont été vos principales satisfactions jusqu’ici ? (accompagnements,  success stories)

 

Depuis notre création, nous avons réussi à faire de l’accélération une démarche évidente de réussite pour les jeunes entreprises. Grâce une équipe dynamique, polyvalente et expérimentée nous avons su répondre aux besoins de nos clients en leur proposons des accompagnements customisés. A ce jour, nous pouvons nous réjouir d’avoir un certain nombre de réalisations tels que :

  • L’incubation de 13 structures de secteurs différents, qui se hissent au fil du temps au rang de leader sur le marché gabonais ;
  • Le lancement officiel de la première maison d’Edition gabonaise de bande dessinée « AFRIC’ART BD » ;
  • La formation de près de 1500 jeunes entrepreneurs à l’utilisation des logiciels de métiers, à la planification stratégique d’entreprise, la maitrise des outils de la communication RS (Réseaux Sociaux), aux métiers verts et décents ;
  • Une fréquentation de 80 personnes par mois dans notre Open Space ;
  • Le renforcement de l’approche genre en sensibilisant 50 femmes à la création de projets innovants et durables ;
  • L’accompagnement des plus de 400 enfants dont l’âge entre 7 à 14 ans aux techniques du DIY (DO IT YOURSELF) à travers des ateliers éco-créatives afin de leur initier au bricolage via l’intelligence des mains.

 

L’ensemble de ces actions participent à la construction de notre succès stories, à la solidification de notre structure et à la gratification de notre travail.

Toutefois il est admiratif de voir des structures incubés chez nous, réaliser des CA de 60 000 000 millions de FCFA en un an, et d’être reconnu comme des leaders voir des pionniers de leur activité. C’est l’exemple du Corporate CHALLENGE qui a pour but de réunir et ,de faire compétir  des sociétés autour d’activités sportives dans le but de lever des fonds qui financeront des projets associatifs à caractère social et solidaire. Le Corporate CHALLENGE constitue à ce jour une référence au GABON et même en Afrique centrale en tant qu’entreprise promotrice de l’économie sociale et solidaire en mettant un accent évident sur le sport, la RSE et la gouvernance participative.

 

Quelles sont les prochaines étapes ?

 

Nous souhaitons assurer la pérennité de nos actions mais aussi d’innover dans nos services afin de toucher la masse et d’accompagner d’avantage les entrepreneurs à leur essor. Nous envisageons également être les défenseurs de l’entrepreunariat social et solidaire au GABON, en vue de statuer auprès des autorités compétentes sur l’aspect légal de ce secteur.

Enfin nous comptons optimiser les stratégies de digitalisation dans le but d’assurer notre visibilité à l’échelle internationale pour donc maximiser les opportunités de partenariats et d’expansion vers l’Europe. Cette initiative nous permettra d’identifier et de mettre en réseau les entrepreneurs qui évoluent à l’étranger avec ceux qui se développent localement pour créer une synergie en vue de dynamiser l’entrepreunariat africain sinon gabonais.

 

De quoi as-tu besoin et comment AfrikaTech peut t’aider ?

 

Nous comptons atteindre les gabonais de la diaspora et les africains évoluant à l’étranger qui souhaitent investir au Gabon. Le partage de connaissance et de compétence avec ceux du pays permettra d’enrichir l’entreprenariat local et donc de le dynamiser.

 

En intégrant AfrikaTech, nous rendrons optimal nos stratégies de visibilité à l’international en partageant avec vous nos actions de développement mais aussi en œuvrant à vos côtés au développement durable et innovant de l’entrepreunariat africain.

 

Quels sont les contacts de l’incubateur ? Site web, email, Portable/WhatsApp, liens vers les réseaux sociaux ?

 

 

Site web : www.akewa.org

Email : contact@akewa.org

Tel/ Whatsapp : 00241 01 74 51 03 / 07 43 42 49/ 05 51 05 51

Facebook : https://www.facebook.com/akewacroissance/    

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

21 Partages
Partagez21
Tweetez
Partagez
+1