Les entreprises détenues par des femmes afro-américaines ont augmenté de 322% dans les 18 dernières années selon Fortune Magazine.

Globalement, le nombre de femmes propriétaires d’entreprises a augmenté de 74% entre 1997 et 2015, un taux qui est de 1,5 fois la moyenne nationale, selon le Rapport d’Etat des entreprise détenues par des femmes initié par American Express Open.

Les femmes possèdent dorénavant 30% de toutes les entreprises aux États-Unis, ce qui représente quelques 9,4 millions d’entreprises. En outre, les femmes afro-américaines contrôlent 14% de ces entreprises soit quelques 1,3 millions d’entreprises. Ce chiffre est supérieur au nombre total d’entreprises appartenant à toutes les femmes issues des minorités en 1997.

«Nous attribuons la croissance des entreprises appartenant à des femmes noires au manque de rémunérations équitables, au manque d’accès équitable à la promotion et au manque de politiques favorables à la famille constatés dans les entreprises américaines », a déclaré Margot Dorfman, directrice générale de la Chambre de l’US Women of Commerce, à Fortune. « Les femmes de couleur, lorsque vous regardez les statistiques, sont touchées de façon plus significative par l’ensemble des facteurs négatifs que rencontrent les femmes. Pas étonnant qu’elles aient choisi d’investir dans leurs propres entreprises ».

Les plus fortes concentrations d’entreprises appartenant à des femmes noires se situent en Géorgie, dans le Maryland et l’Illinois, mais les femmes afro-américaines lancent  de plus en plus d’entreprises dans tout le pays, rapporte la revue Fortune. A Détroit, où les leaders de la ville et même le Président Obama ont promu l’entrepreneuriat comme un outil de développement économique ; le Build Institute, une association à but non lucratif aide ses élèves à apprendre les bases de l’entrepreneuriat. Selon cette association, leur élève typique est une femme afro-américaine.

Par Afrikatech

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez