La conférence pour l’entrepreneuriat social des jeunes, a été lancée ce lundi 28 septembre 2015 à Fabik, Kondeya sous-préfecture de Samaya située à 35 kilomètres de la commune urbaine, a-t-on constaté sur place. Elle est organisée par la structure Oser Inover en collaboration avec l’association guinéenne pour le développement de l’entrepreneuriat privé.

Objectif, initier les jeunes sur les concepts de l’entrepreneuriat social afin de transformer les problèmes sociaux en une véritable opportunité d’affaires.

Elle regroupe 25 jeunes guinéens diplômés sans emploi, tous venus différents horizons du pays, et s’étendra sur 7 jours. Au cours de cette conférence, les participants composés de jeunes filles et de jeunes garçons se pencheront sur vingtaine de thèmes dont entre autres : la créativité, l’innovation, le travail d’équipe, le processus d’initiation, la mise en place d’une idée, l’évaluation d’un projet d’entrepreneuriat social, la faisabilité technique et financière et comment monter un projet.

DSC01244Wiatta Thomas fondatrice formatrice explique : « le développement d’un pays passe nécessairement par sa jeunesse, mais pas n’importe laquelle, il faut qu’il y ait en Afrique une jeunesse dynamique, forte, consciente pour le devenir de cette Afrique qui ne manque de rien, si elle est très bien encadrée ».

 

« Il faut que la jeunesse africaine soit créative, innovante et qu’elle continue à redoubler d’ardeur tout en ayant confiance en elle afin de persévérer dans les différentes activités qu’elle s’assignera », a, de son côté, martelé El hadj Mamadou Diallo, coordinateur de la structure Oser Inover.

A souligner que ces genres d’initiatives liés à la formation de la jeunesse sont à encourager, estiment les observateurs.

Lu sur : http://guineenews.org/guinee-25-jeunes-diplomes-sans-emploi-a-lecole-de-lentrepreneuriat-social

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché