L’industrie manufacturière regroupe les industries de transformation des biens, la réparation et l’installation d’équipements industriels ainsi que des opérations de sous-traitance. Quelles sont les activités qui décrivent exactement ce secteur ? Son utilité pour l’Afrique ? Son rôle dans la dynamique des changements structurels et des investissements directs étrangers ?

LES ACTIVITÉS  DES INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES EN AFRIQUE

Elles sont diversifiées, partant du textile aux produits alimentaires et boissons. On y retrouve au passage des produits comme : des logiciels informatiques ;l’électronique l’électricité ;les tuiles; les toitures; les pavés; les carreaux; les briques et briquettes; l’énergie solaire; les charpentes; le recyclage de cartouches d’encre et toner; fabrication; distribution de produits cosmétiques; alimentaires et thérapeutiques; le kaolin, les plantes médicinales telles que les noix de cajou ;l’eau, la technologie, l’environnement …etc Des services comme :la formation ; les consultations télécoms; les consultations bancaires, l’installation et la maintenance en froid domestique et industriel, le recrutement, les conseils ,le  management des systèmes informatiques ; la sécurité domestique (prévention des incendies) ; l’import-export, la distribution ;la rédaction d’actes et conseils ; les conseils ,études et installations électriques ;l’assistance conseils techniques, la représentation commerciale , la prestation de service…sans oublier des structures d’appui aux entreprises.

VALEUR AJOUTÉE DES INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES EN AFRIQUE

 Le stock cumulé d’investissements chinois dans le secteur manufacturier africain avait progressé de 10 % en termes de valeur ajoutée à la fin de l’année 2011, pour atteindre 2,4  milliards de dollars, sachant qu’en 2013, ce secteur représentait 15 % des investissements  chinois. 

En Éthiopie, les apports totaux d’investissements en 2013 sont ressortis à 2 % du PIB. Le secteur manufacturier est le premier bénéficiaire d’investissement en exploitation par niveau d’investissement et nombre de projets, à respectivement 76 et 41 % du total. Il est aussi le premier secteur hors agriculture sur le plan des créations d’emplois pour la période 2008-2014, avec une part de 28 %. 

Au Rwanda, les apports totaux d’investissements en 2013 sont ressortis à 1,5  % du PIB, avec plus de la moitié des projets  en exploitation.

LES INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES ET LES INVESTISSEMENTS DIRECTS ETRANGERS.

 Le secteur manufacturier est un point d’entrée pour l’industrialisation et en attirant plus d’Investissements directs étrangers (IDE), les pays africains peuvent aussi bénéficier du développement des compétences, de l’expérience de gestion, des transferts de technologie et de l’intégration dans les chaînes de valeur qui les accompagnent. Les IDE de la Chine à l’Afrique par exemple s’orientent toujours plus vers le secteur manufacturier.

La Chine, la Turquie et l’Inde sont les trois premiers créateurs d’emplois manufacturiers ce qui atteste de l’importance des IDE manufacturiers pour un partenariat constituant un moteur formidable pour le développement économique de l’Afrique.

 L’examen des projets entièrement nouveaux financés entre 2003 et 2014, montre que ce sont encore les industries manufacturières qui arrivent en tête, en nombre de projets et en volume d’apports financiers.

LES INDUSTRIES MANUFACTURIÈRES ET  LES CHANGEMENTS STRUCTURELS

Le changement structurel implique la réorientation économique vers des activités plus productives. L’industrie manufacturière est cruciale dans cette démarche. Sa  mise à niveau continue offre selon le rapport sur le développement industriel 2013 de l’ONUDI des opportunités pour la croissance, l’emploi productif et l’utilisation efficiente des ressources. Tous ces points évoqués lorsqu’il s’agit d’aborder la thématique du développement du continent africain.

Le rapport fournit en effet une analyse éclairée de l’évolution et des déterminants de la transformation économique. Il est basé sur une analyse complète du rôle de l’industrie manufacturière dans le changement structurel. 

Ce dernier étant au cœur du développement durable, les conclusions du rapport revêtent un caractère précieux pour les praticiens de l’économie et les universitaires qui sont intéressés par le rôle clé qu’un secteur manufacturier dynamique peut jouer dans la réalisation du développement économique durable et inclusif.

Lire aussi : https://www.afrikatech.com/fr/entreprendre/quest-ce-que-lindustrialisation/

1) https://www.unido.org/sites/default/files/201312/UNIDO_IDR13_French_overview_for_web_1211_0.pdf

2) https://www.unido.org/sites/default/files/200904/A_la_recherche_une_voie_pour_industrie_africaine_0.pdf

3) http://observateurocde.org/news/fullstory.php/aid/3178/L_92industrie_manufacturi_E8re_cr_E9atrice_de_valeur_et_d_92emplois.html 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez