Vingt-cinq milliards d’appareils connectés d’ici 2020 et cinq milliards d’ici fin 2015 : Des drones qui livrent des pizzas, des routes qui se réparent elles-mêmes; la prochaine décennie sera la décennie des appareils connectés et présents dans chaque aspect de nos vies.

L’Afrique dans son ensemble est un cas unique. D’une part, le continent a une très pauvre pénétration de l’Internet; 26,5% comparé à une moyenne mondiale de 42,3% en 2014, selon Internet World Stats. D’autre part la plupart des réseaux Internet mondiaux ne sont pas conçus pour gérer les données de machine à machine (M2M).

Ce manque d’infrastructures représente une immense opportunité pour les investisseurs privés. La question que tout le monde a à l’esprit est : est-ce que les Africains auront le courage de saisir l’occasion et aller de l’avant  ou est-ce que ces obstacles sont trop difficiles à surmonter ?

Il y a un certain nombre d’initiatives en place qui visent à ce que l’Afrique soit connectée et que l’innovation soit favorisée.

Internet.org

Le CEO et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a lancé Internet.org en 2014, une association à but non lucratif qui vise à fournir l’accès à Internet à tout le monde. L’organisation est principalement axée sur l’Afrique avec quatre pays africains sur huit au total où elle a été lancée.

Accélérateurs 

Think est un incubateur pour les entreprises exerçant dans la technologie à Kigali et a été créé en 2014 au Rwanda pour identifier et soutenir les leaders des start-ups de haute technologie qui cherchent à créer des solutions numériques pour l’Afrique. En Octobre 2014, quelques sociétés ont commencé à rejoindre l’incubateur. Avec une population jeune et dynamique et un investissement important du gouvernement dans l’infrastructure des TIC du pays, le Rwanda fournit une occasion unique de plateforme pour les start-ups technologiques. Millicom, opérant sous la marque Tigo en Afrique, est l’investisseur providentiel derrière Think et vise à aider les entrepreneurs engagés à s’installer et lancer leur entreprise.

Les start-ups

Gust Pay est une start-up sud-africaine. La société fournit ce qu’on appelle « l’intelligence de l’événement », les gens peuvent utiliser une application qui leur montre où les marchands les plus proches se trouvent par rapport au lieu où ils sont au moment T.

Tutorys est une start-up française qui aide les particuliers et professionnels à renforcer leurs compétences informatiques grâce à des tutoriels sous forme de vidéos. Cette entreprise a des utilisateurs dans les pays où  le taux de pénétration est relativement élevé tels que le Sénégal et le Maroc.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché