PK Fokam Awards for Science and Technology. C’est le prix africain officiellement lancé le 7 juin 2016 à Yaoundé par le banquier camerounais Paul Kammogne Fokam, dans l’optique de promouvoir la recherche appliquée en Afrique et l’innovation dans l’entrepreneuriat. L’annonce a été faite à l’occasion de la 3ème édition de la conférence internationale du PK Fokam Institute for Excellence sur la science et la technologie.

Le concours, dont les résultats de la première édition seront publiés en juin 2017, récompensera tous les deux ans les Africains qui soumettront au jury les meilleures innovations en matière de projets d’entreprise et les meilleurs Africains en recherche appliquée. Les candidatures seront réceptionnées via internet, à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. »>info@pkfconf.org.

Dans la première catégorie, l’auteur du meilleur projet d’entreprise recevra une enveloppe de 10 millions de francs Cfa, ainsi que le financement de son business plan ; tandis que l’attributaire du 2ème prix recevra 2 millions de francs Cfa et le financement de son business plan. La 2ème catégorie récompensera à hauteur de 10 millions de francs Cfa l’auteur de la meilleure recherche appliquée, tandis que le 2ème prix dans cette catégorie recevra une enveloppe de 2 millions de francs Cfa.

Selon Paul Kammogne Fokam, économiste et fondateur du groupe bancaire Afriland First Bank, qui tracte une dizaine d’entreprises actives au Cameroun et sur le continent africain, voire en Europe et en Asie ; ce prix est sa contribution à l’éclosion d’une génération d’Africains susceptibles d’accompagner le continent noir vers l’excellence. Ce d’autant que, soutient-il, «il y a une corrélation directe entre recherche fondamentale, recherche appliquée et distribution de la richesse dans le monde».

Par ailleurs, ce capitaine d’industrie, qui soutient qu’il est aujourd’hui nécessaire pour l’Afrique de «positionner la recherche comme activité principale de la vie économique», a annoncé le lancement prochain d’une «bourse numérique de la recherche». Il s’agit, apprend-on, d’une plateforme en ligne, sur laquelle se rencontreront les chercheurs, promoteurs de la recherche et investisseurs, pour une collaboration plus fructueuse et plus efficace au service du développement de l’Afrique.

BRM

http://www.investiraucameroun.com/

 

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché