L’image négative longtemps associée à l’Afrique a pesé sur les possibilités du continent à pleinement bénéficier de l’essor des investissements mondiaux et tirer profit des avantages de la mondialisation.

De nos jours, à l’instar de l’hebdomadaire britanniqueThe Economist, les médias africains et internationaux rendent mieux compte des réalisations remarquables du continent au plan économique. Mais le continent ne maîtrise que très peu son propre récit. À titre d’illustration, l’Afrique représente moins de 3 % des recherches Google effectuées sur Internet.

De plus, le narratif actuel sur l’émergence de l’Afrique, presque exclusivement focalisé sur la croissance économique impressionnante et ininterrompue de 5 % par an en moyenne au cours des quinze dernières années, est très réducteur.

Changer l’image de l’Afrique, cela veut dire aller au-delà de la dimension économique pour inclure au moins deux autres aspects essentiels qui témoignent de fondamentaux solides : d’une part, la forte demande d’une classe moyenne et urbaine grandissante, et de l’autre, la hausse de l’investissement direct étranger.

Les faits militent ainsi en faveur d’une appréciation qui se veut plus favorable du développement du continent, et articulée autour d’un discours qui voit en l’Afrique le nouvel eldorado des investisseurs de capitaux, et un continent d’entrepreneurs.

Sans entreprenariat, l’économie peine à s’inscrire dans une dynamique de croissance. A ce titre, on peut proposer trois axes d’orientation et d’actions pour accélérer les investissements au profit de l’entreprenariat en Afrique, et par là transformer son image et son avenir.

Le premier facteur clé du succès de l’investissement dans l’entrepreneuriat en Afrique consistera à dynamiser la culture d’esprit d’entreprise, qui transforme les opportunités en réalisations phénoménales. C’est dans cette perspective que le PNUD travaille sur la promotion de marchés inclusifs en Afrique à travers le développement des chaînes de valeur régionales dans des secteurs tels que l’agro-industrie.

Deuxièmement, les pays africains doivent mettre en place des cadres de politiques incitatrices et de soutien à l’entreprenariat. Faciliter l’acte d’investissement propulse le développement entrepreneurial. Il faut aussi utiliser l’arsenal des marchés publics comme levier stratégique pour promouvoir l’entreprenariat, en priorité les PME, qui représentent près de 90% de l’ensemble des entreprises et pourvoient plus de 50% des emplois.

Troisièmement,  l’Afrique devra réinventer son mode de financement de l’entreprise. Bien qu’en plein essor, le secteur bancaire en Afrique reste encore fragmenté et quelque peu distant de la demande croissante en financement d’investissement des entreprises. Il faut donc développer une autre forme d’intermédiation financière qui réconcilierait la banque avec la finance, et qui allierait  la culture du risque avec celle de la rentabilité.

On ne saurait trouver une meilleure et plus juste formule de « rebranding » que  celle de Graça Machel quand elle dit que « l’entreprise est la nouvelle image de l’Afrique ». Le potentiel entrepreneurial est bien vivace en Afrique. Il faut donc le cultiver.

Lire ce blog en entier (PDF)

source: www.undp.org

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez