Haweya Mouhame

 

L’entrepreneure d’origine somalienne Haweya Mohamed, évoluant dans la Tech en Europe, a lancé un nouveau projet pour valoriser les cosmétiques et les créations de mode des personnes d’ascendance africaine. Objectif, faciliter les investissements et offrir une meilleure visibilité aux projets.

The Colors est une nouvelle plateforme qui se concentre sur le marché des cosmétiques et de la mode pour les entrepreneurs originaires d’Afrique. L’initiative est concentrée sur 2 programmes d’accompagnement, à savoir «La Fabrique», dédié au secteur du cosmétique, et «L’Atelier», dédié au secteur de la mode. Ces programmes proposent un travail sur les marques de produits, l’engagement des communautés auprès des différentes marques, et la maîtrise des canaux numériques pour fluidifier le processus de vente ainsi que la relation client.

La cofondatrice, Haweya Mohamed, a voulu intégrer les cosmétiques et la mode dans ses activités après avoir constaté que ces secteurs subissent un manque de diversité. Selon elle, l’offre de produits et de services des grands groupes ne parvient pas à satisfaire pleinement les aspirations des consommateurs de la diaspora africaine. Par ailleurs, les entrepreneurs d’origine africaine, et surtout les femmes dans ces secteurs, ont proposé des produits et des services, mais sont peu accompagnés, mis en lumière et financés.

«  Notre ambition est de les soutenir dans leur développement, et nous l’espérons, contribuer à créer de futurs« DNVB »africaines  », at-elle confié à l’Agence Ecofin.

Le DNVB (Digital Native Vertical Brand) est un modèle utilisé par des marques dont le développement se fait essentiellement via une présence sur Internet pour assurer la création, la promotion et la distribution de leurs produits.

Avant de créer The Colors, Haweya Mohamed a lancé Afrobytes, le premier hub digital dédié à la Tech africaine aux côtés de Ammin Youssouf.

«  Afrobytes est un pont entre l’innovation africaine et internationale. Nous organisons depuis 2016 des marketplaces, conférences, learning expedition, meetups en ligne, qui ont été autant d’occasions de déceler des opportunités de marchés  », at-elle ajouté.

Elle a rencontré l’expertise numérique de la communauté Afrobytes au service de The Colors, accessible via des abonnements et des services de consulting. Sa plus-value réside dans sa capacité à faire dialoguer les communautés afro sur trois continents: l’Europe où elle est basée, les Etats-Unis où se trouve les principaux partenaires technologiques et enfin l’Afrique, où ses initiatives soutiennent de nombreux entrepreneurs .

Outre les défis liés à une meilleure considération des produits de mode et de beauté des Afro-descendants, The Colors s’attaque également à un problème de manque d’opportunités de marché pour les agriculteurs africains.

«  Quand on parle de produits naturels comme le Karité, l’huile de coco, l’Ylang-Ylang et l’argan, ou de fibres textiles comme le coton bio, en fait on ne fait que parler d’agriculture. Valoriser les secteurs mode et beauté nous permettent également d’avoir plus d’impact sur le secteur agricole africain ou les entrepreneurs s’approvisionnent  », at-elle expliqué.

Lancé décrit en janvier 2021, The Colors a déjà réussi à lever des fonds des start-up lors d’un événement pilote. Pour Haweya Mohamed, il s’agit d’une preuve que le couple Tech et Mode / Beauté suscite l’intérêt de la part des investisseurs. Un événement prévu le 21 septembre prochain sera organisé afin de mettre les meilleurs entrepreneurs Afro-descendants en contact avec des investisseurs.

Plus d’infos sur  Les Couleurs

Aïsha Moyouzame

Source https://www.agenceecofin.com/entreprendre/2601-84528-haweya-mohamed-lance-the-colors-plateforme-mode/beaute-dediee-aux-entrepreneurs-afro-descendants

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché