Ouagadougou – Le Burkina a lancé jeudi la construction d’une centrale solaire de 33 mégawatts, la plus grande du Sahel, dans ce pays ensoleillé d’Afrique de l’ouest, où l’électricité demeure une denrée rare pour plus de 80% de la population.

Au total, le Burkina Faso compte injecter dans les cinq prochaines années une centaine de mégawatts d’énergie solaire dans son réseau électrique, soit la moitié de ce qu’il produit actuellement (environ 200 MW).

La centrale dans le village de Zagtouli, près de la capitale Ouagadougou, nécessitera la pose de 129.600 panneaux solaires étalés sur une superficie totale de 60 hectares et sera ainsi la plus grande jamais construite dans le Sahel lors de sa mise en service dans 14 mois, selon les autorités burkinabè.

La centrale solaire de Zagtouli ouvre la voie au développement des énergies renouvelables au Burkina Faso qui est un des engagements pris lors de la COP 21 à Paris (…), a déclaré le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, Alpha Oumar Dissa.

La société CEGELEC, filiale du groupe français Vinci, est en charge de la construction de cette centrale solaire d’un coût de 47,5 millions d’euros, dont 25 millions d’euros de dons de l’Union européenne et un prêt de 22,5 millions d’euros de l’Agence française de développement (AFD).

L’entreprise allemande Solarworld fournira les plaques solaires, a indiqué le chef de la coopération de l’Union européenne à Ouagadougou, Thierry Barbe.

Source: http://www.dakar-echo.com/burkina-faso-lance-construction-de-plus-grosse-centrale-solaire-sahel/

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1