(Agence Ecofin) – Avec l’amélioration de la connectivité Internet au Sénégal, le marché du e-commerce prend progressivement de l’ampleur. Profitant de cette croissance portée par les technologies de l’information et de la communication, le faible taux de bancarisation du pays et le fort taux de pénétration du mobile, la start-up PayDunya a lancé le 26 novembre 2015 sa solution de paiement sécurisé sur Internet pour particuliers et entreprises.

A travers sa plateforme de paiement en ligne intégrant le mobile, PayDunya offre ainsi aux populations sénégalaises un moyen facile de régler des factures d’achat de biens directement sur Internet, sans se déplacer. Les Internautes peuvent également se faire payer et effectuer des ventes en ligne, même sans disposer de leur propre site internet, grâce à la solution de  Clic and Pay que propose la jeune société.

Pour l’instant, au Sénégal, PayDunya permet déjà aux populations d’effectuer des paiements sécurisés en ligne via sa plateforme, avec le service Orange Money, le service de transfert d’argent et de paiement électronique Joni Joni et par cartes bancaires Visa/Mastercard/GIM-Uemoa. Pour enregistrer davantage d’utilisateurs, la start-up indique qu’elle est actuellement en discussion avec Tigo Cash, Wari et bien d’autres services de paiement. Avec sa solution de paiement sécurisé en ligne, PayDunya rêve ainsi de devenir le Paypal d’Afrique de l’Ouest.

Pour réaliser ses ambitions, PayDunya projette d’entrer sur le très dynamique marché ivoirien du e-commerce au cours du mois d’octobre prochain. La start-up est confiante du succès de sa plateforme de paiement en ligne, qu’elle considère être « adaptée aux réalités africaines ». Elle grappille des parts de marché aussi bien du côté des populations (de plus en plus connectées grâce au mobile mais encore faiblement bancarisées), que du côté des abonnés aux services bancaires classiques.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché