Tous les entrepreneurs expérimentés le savent, un bon réseau constitue un atout maître pour réussir dans les affaires. C’est le cas de Ludovic Huraux – fondateur du site de rencontres Attractive World, cofondateur et CEO de l’appli de networking Shapr – qui raconte «  Depuis 10 ans, je rencontre au moins une nouvelle personne par semaine. La clé, c’est faire de nouvelles rencontres enrichissantes personnellement et professionnellement sans rien attendre de spécifique en retour. » Mais voilà, lorsqu’on débute dans ce monde, il n’est pas illégitime de se demander comment faire.

Rejoindre un club ou une association

Quelle que soit votre implantation géographique, vous trouverez des clubs et associations liés à l’entrepreneuriat (club business, réseau entreprendre, club des entreprises). Ces clubs, généralement très conviviaux, réunissent toutes les générations. Le repas ou le cocktail qui suit la conférence du jour est un moment privilégié pour nouer des liens et l’échange de cartes de visites y est aussi naturel que la poignée de main. Ils ont l’avantage de mettre les individus en relation directe sans le biais parfois handicapant ou trompeur de la virtualité. Il se lie dans ces clubs des amitiés solides voire des partenariats durables qui restent au cœur de la notion de business.

Etre bien présent sur les réseaux sociaux

En matière de réseau professionnel tout est bon pour se faire connaître et accumuler des contacts : les réseaux généralistes (Facebook, Google + ou Twitter) comme les réseaux professionnels (LinkedIn ou Viadeo). Prenez le temps de soigner vos profils pour présenter votre parcours, votre personnalité, votre activité et vos ambitions. Du marketing ni plus ni moins ! Lorsque vous aurez mis en place vos différents profils et que vous saurez les faire vivre intelligemment votre liste de contacts grandira de manière exponentielle.

Utiliser Shapr : l’application qui simplifie le networking

Grâce à des applications simples et ludiques comme Shapr il est possible de faire de vraies rencontres. Une fois que vous avez bien rempli votre profil d’entrepreneur, Shapr vous suggère 10 contacts par jour. Ceux-ci sont sélectionnés selon vos centres d’intérêt professionnels et personnels, votre géolocalisation et votre expérience utilisateur. Comme Tinder, swipez à droite si vous voulez rencontrer la personne et à gauche si vous ne voulez pas. Et s’il y a match, c’est à dire une envie de rencontre mutuelle, l’application vous permet de discuter et de fixer un rendez-vous. C’est sûrement la manière la plus simple pour élargir son réseau.

Taper aux bonnes portes

Utiliser tout simplement les pages jaunes pour lister les personnes susceptibles d’intervenir à vos côtés en tant que partenaires. Un professionnel de l’immobilier s’attachera par exemple à identifier les notaires et les promoteurs de sa ville ! Tachez d’obtenir un rendez-vous pour vous présenter et laisser votre carte de visite. Si vous ciblez des personnes directement concernées par votre secteur d’activité, l’obtention d’un rendez-vous ne devrait pas poser de problème.

Etre à l’affût en permanence

Vous devez savoir profiter des rencontres de la vie courante pour laisser et solliciter une carte de visite. Comme l’affirme le dicton populaire « le monde est petit » : ne négligez pas les rencontres faîtes dans votre salle de sport, votre brasserie préférée ou à la sortie des classes ! Ces contacts peuvent s’avérer cruciaux pour ce qu’ils sont ou pour les mises en relation inespérées qu’ils peuvent occasionner.

Sachez pratiquer en permanence ces cinq modes de constitution de votre réseau professionnel. Gardez à l’esprit que le temps que vous consacrez à la création et l’entretien de ce réseau vous sera rendu le jour où un ou plusieurs de vos contacts vous aideront à avancer et finalement à développer votre business

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez gratuitement des idées d’affaires et études de marché